x

C’est le jour J du CES de Las Vegas 2022 sans vouloir emmerder les non-vaccinés

Publié le et mis à jour le
 
C’est le premier jour du CES de Las Vegas ce mercredi, une grand-messe de l’électronique qui écourtée d’une journée cette année. C’est surtout un entretien du président de la République pour le Parisien qui a provoqué la polémique hier. Ou quand tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler prend tout son sens, sans vouloir retourner sa veste pour notre BeMac du 5 janvier, le 93e « Before de la Machine à café ».
Le BeMac du mercredi 5 janvier 2022 en 3 minutes

Le jour J pour le CES de Las Vegas 2022


Depuis plus de 50 ans, le CES est la scène mondiale de l’innovation, c’est le salon incontournable des nouvelles technologies qui se déroule chaque année à Las Vegas où les meilleures équipes, les tendances technologiques et les nouveautés technologiques de tous les continents sont réunies au « Consumer Electronic Show » durant 3 jours cette année au lieu de 4, les organisateurs ayant préféré écourter d’une journée la grand-messe de l’électronique faisant suite à la recrudescence des cas Covid. Une décision qui a été prise comme mesure de sécurité supplémentaire par rapport aux actuels protocoles sanitaires mis en place pour le CES selon les organisateurs. 

Il ne vous reste plus qu’à retrouver chaque jour sur les sites Internet IT les annonces des constructeurs, les nouveautés, ce qui fera les tendances de 2022.

Publicité

L’expression du jour : tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler


C’est l’expression du jour que vous n’aurez pas besoin de tenter de caser à la pause devant la machine à café, une expression dont un certain Manu devrait s’inspirer avant la fin de son mandat : tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Il y a aussi une autre expression qui aurait toute sa place avec cette dernière : retourner sa veste.

En effet, comment peut-on parler d’unité et d’apaisement lors des vœux du 31, pour quelques jours plus tard retourner sa veste et dire crûment : « Eh bien là, les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. On va continuer de le faire, jusqu’au bout ». Et d’ajouter à la suite de l’entretien que vous pouvez retrouver dans les colonnes du Parisien : « Et donc, il faut leur dire : à partir du 15 janvier, vous ne pourrez plus aller au restau, vous ne pourrez plus prendre un canon, vous ne pourrez plus aller boire un café, vous ne pourrez plus aller au théâtre, vous ne pourrez plus aller au ciné… ». Où quand le tout répressif prend le pas sur la pédagogie qui devrait primer en toutes circonstances.

Et ne croyez pas que ses déclarations ne concernent qu’une partie de la population. Si l’on reprend ses paroles au pied de la lettre, nous serons tous un jour concernés par les propos d’Emmanuel Macron, car il ne faut pas se leurrer. Après le troisième, il y aura sûrement un quatrième, cinquième, sixième rappel de vaccin. Pas certain que tout le monde accepte de se faire vacciner tous les 3 mois comme certains experts le préconisent déjà. Dans ce cas, pourquoi ne pas être jusqu'au boutiste et interdire purement et simplement l’accès à tous les services publics pour les non-vaccinés y compris les hôpitaux, l’accès à tous les endroits recevant du public comme les grandes surfaces. Pas certain que cela soit la solution, ni que le fait de vacciner 100% de la population éradiquera la pandémie d’ailleurs.

Il me semble bien que la devise de la France « Liberté, Égalité, Fraternité » n’a plus du tout sa place dans l’article 2 de la Constitution de la Cinquième République française !

( Temps de lecture : 3 minutes | L’illustration de notre article provient d’une photo prise ce matin dans un pied de lavande qui sommeille en hiver au pied du mont Ventoux avec seulement 3° ! Winter is coming)
 
Voir les commentaires  
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.