x

C’est la Journée mondiale du burger à consommer à toutes les sauces

Publié le et mis à jour le
 
Ce jeudi, c’est la Journée mondiale du burger, aussi appelé cheeseburger, ou le « hamburgé » pour ceux qui veulent franciser son nom. Et ne pensez directement pas à celui vendu dans les chaines de fast-food, depuis de nombreuses années, il a réussi à se tailler une place de choix sur la carte des menus des restaurants bistronomiques et gastronomiques. Une journée pour s'apercevoir que le burger a retrouvé depuis longtemps ses lettres de noblesses, tout du moins en France. En ce qui concerne l’expression du jour, vous pourrez dire à la pause-café qu’aujourd’hui, vous allez « avoir du pain sur la planche », même si vous ne parlez pas nécessairement des petits pains, les buns, pour assembler des burgers. Pour terminer le petit tour du BeMac de ce jeudi, le 289e « Before de la Machine à café » de ce treizième jour d’octobre, nous fêtons la Saint Géraud.
Journée mondiale du burger au Craquelin à Porto-Vecchio

C’est la Journée mondiale du burger ce jeudi


Le hamburger sous toutes ses formes est une nouvelle fois à la fête ce jeudi avec la journée mondiale du burger. Tout le monde a au moins une fois dans sa vie mangé un burger, un des emblèmes de la culture et de la cuisine américaine et surtout de la restauration rapide dans le monde entier. Pour la petite histoire, il faut savoir que le hamburger ( initialement hamburg-er, soit « (galette) de Hambourg » en allemand, et non pas « galette de jambon » en anglais ), ou par aphérèse burger, est un sandwich d'origine allemande ( dixit Wikipedia ).

Publicité


Si la plupart vont immédiatement associer le mot burger aux enseignes de fast-food : Mc Donald’s ou Burger King, avec le Big Mac et le Whopper pour ne citer qu’elles, sachez qu'il y a bien longtemps que le hamburger avec ses deux pains de forme ronde appelé bun, sa garniture de steak haché, accompagné de salade, tomate, oignon, cornichon (pickles), et de sauce s’est démocratisé dans nos restaurants où il figure désormais en bonne place sur les cartes des plus grandes tables bistronomiques et gastronomiques. On ne peut plus associer le mot hamburger au mot malbouffe tant le choix s’est étoffé. Terminé le burger avec deux tranches de pain, deux rondelles de cornichon, une sauce et un steak qui en porte seulement le nom. Le burger a trouvé ses lettres de noblesse dans la gastronomie française.

Aujourd’hui le burger se décline sous toutes ses formes, avec du pain du boulanger frais du jour, du bœuf charolais pour la pièce de viande et des fromages à vous faire saliver rien qu’en regardant la photo. Allez donc faire un tour chez Big Fernand qui vous propose chaque jour des « hamburgés » dans plusieurs villes de France, mais aussi à Ajaccio en Corse ou Baie-Mahault en Guadeloupe.

À Tours Nord il y a Benoît Sanchez, le patron du « Tatoué Toqué », qui a remporté en 2021 le titre du meilleur burger au World Burger Contest Sirha de Lyon (Salon international de l’alimentation à Lyon), dont la 3e édition se déroulera le 20 janvier prochain. Par contre, n’espérez pas vous rendre à son restaurant comme on va chez Burger King, aujourd'hui, il faut réserver une semaine à l’avance pour avoir sa table chez Benoît Sanchez.

Et on ne pouvait pas faire l’impasse sur notre « cantine » favorite où nous avons nos habitudes depuis quelques années déjà. On veut bien sûr vous parler du « Craquelin à Porto-Vecchio », où vous pouvez retrouver chaque jour, sur le pouce, au comptoir ou à emporter son « Burger Craquelin » avec son pain bun du boulanger, sa salade de saison, son steak de boeuf charolais du boucher, le fromage cheddar affiné avec sa poitrine fumée et ses oignons crispy. D’ailleurs son slogan est : si tu croques, tu craques !

Et si vous êtes du genre casanier, que vous ne souhaitez pas rencontrer d’autres personnes, il est très simple de cuisiner vos propres burgers. Ils n’en seront que meilleurs, cela sera l’occasion de les préparer en famille, de revisiter à votre sauce le burger. Et vous n’êtes pas obligé d’y mettre que du boeuf, vous pouvez l’accommoder selon votre gourmandise, la plupart des viandes ainsi que le poisson s’y prêtent, ou pourquoi pas, créer votre propre version végétarienne avec les légumes de saison.

En attendant, bon burger ou bon hamburgé et bon appétit !

Publicité

L’expression du jour : avoir du pain sur la planche


C’est l’expression qu’il faudra essayer de placer dans votre conversation du jour à la pause devant la machine à café : « avoir du pain sur la planche ». Et même si cela n'a strictement rien à voir avec le fait que pour cuisiner un bon burger, il faut commencer par mettre des petits pains sur la planche, c’est l’expression que vous pourrez dire aujourd'hui si vous pensez que vous allez avoir beaucoup de travail, que vous n’allez pas chômer aujourd’hui.

Pour rester dans le côté culinaire de cette journée, dites-vous qu’à l’époque cela voulait dire que si l’on avait beaucoup de pain sur la planche ( il se conservait très longtemps par rapport à aujourd’hui ), c'est que l’on avait de quoi manger pendant un moment. Donc, si vous n’avez pas de pain sur la planche aujourd’hui, profitez-en pour faire des burgers maison !

( Temps de lecture : 3 minutes | L’illustration de notre article provient de notre cantine préférée à côté de la boulangerie Paul Mallaroni à Porto-Vecchio. Le container truck que vous ne pouvez pas rater ! )
 
Voir les commentaires  
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.