12 coups de minuit : Les Français à l'heure espagnole pour le réveillon du Nouvel An

Par la rédaction de TSO le
 
Vous n'êtes pas sans savoir que nos voisins ont des traditions comme les nôtres qui peuvent être plus ou moins sympathiques. L'une d'entre elles est celle de l'Espagne où les habitants mangent 12 grains de raisin lors des 12 coups de minuit, une tradition qui a ses adeptes aussi en France par le côté festif et amusant de la chose. En effet, avaler en 12 secondes 12 raisins n'est pas chose aisée, attention à ne pas vous étouffer.
Les 12 coups de minuit à l'heure Espagnole
La tradition espagnole de manger pendant les 12 coups de minuit 12 raisins est très populaire là-bas, et fait son chemin en France. On remarque qu'elle est attendue aussi bien par les Espagnols sur le territoire, que par leur famille Française ou les amis. Un tel engouement que celle-ci prend de plus en plus d'espace et principalement dans le Sud du pays où les gens s'amusent à faire comme leurs voisins.



C'est le 31 décembre lorsque les 12 coups de minuit retentissent que la tradition veut que les gens mangent 12 grains de raisin, un par coup (ou seconde). Que ce soit avec ou sans le cadeau à l'intérieur (pépin), ce moment a symbole pour les Espagnols. En effet, les grains de raisin symbolisent le bonheur, la réussite, la chance ou encore avoir une excellente année qui arrive. Mais pour cela, il faut avaler tous les grains de raisin pendant le temps imparti.

À Madrid à la Puerta del Sol, lors du direct sur Internet, on remarque bien cette coutume avec les milliers de personnes qui mangent les raisins en direct. Un moment amusant, festif et familial aussi qui plait de plus en plus aux Français. Le côté amusant est ce qui intéresse le plus, sachant aussi que ce n'est pas une coutume religieuse, mais inventée il y a plus de 100 ans (cf. https://es.wikipedia.org/wiki/Doce_uvas ).

Alors, allez-vous fêter le Nouvel An avec ou sans raisins ?
 
 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.