x

Free - La Freebox Delta dans le collimateur d’UFC-Que Choisir

Publié le et mis à jour le
 
Après un lancement réussi il y a quelques jours pour les deux nouvelles box de Free, la Freebox Delta et la Freebox One avec quelques ratés par la suite, UFC-Que Choisir s’est penché sur la nouvelle box et ses conditions tarifaires et elle n’est pas tendre avec Free le menaçant même de le poursuivre en justice s’il ne revoit pas sa copie. Les explications…
La Freebox Delta de Free à 49,99 €
Il y a quelques jours de cela, le FAI Free a présenté ses deux nouvelles box, la Freebox Delta et la Freebox One, qui sont désormais disponibles en commande. Mais depuis il a dû faire face à la contestation de ses abonnés qui devaient s’acquitter de frais de mise en service de 99 €, frais qui ont depuis été supprimés et qui sont aussi pointés du doigt par l’association de défense des consommateurs. Il faut dire que la dernière box de Free n’a plus rien à voir avec les tarifs de l’empêcheur de tourner en rond des FAI, exit le petit prix de l’abonnement, pour profiter de l’offre il faudra désormais payer 49,99 € par mois d’abonnement et y ajouter 480 € au comptant ou bien 120 € en 4 fois ou encore 10 € par mois pendant 48 mois pour acquérir le Player TV Devialet.

UFC-Que Choisir s’est donc penché sur l’offre de Free et l’association a relevé plusieurs points litigieux que Free devra corriger dans les 15 jours s’il souhaite éviter des poursuites. Selon cette dernière, « Qu’il s’agisse du prix de l’abonnement ou des frais facturés, la présentation de la nouvelle offre Internet Freebox Delta pose un certain nombre de soucis qui ont poussé le service juridique de l’UFC-Que Choisir à mettre l’opérateur en demeure de procéder à des modifications. »


Freebox Delta + Devialet en option


Pour commencer, selon l’association il y a une présentation trompeuse des tarifs qui ne prend pas en compte le coût du player TV Devialet, l’opérateur se contentant de mettre en avant son tarif de base de 49,99 € par mois, ce qui peut être considéré comme une pratique commerciale trompeuse. Ensuite, il y a l’imbroglio des frais de mise en service détournés qui au départ représentaient 99 € et qui ont été depuis supprimés par Free après le mécontentement de ses abonnés les plus fidèles (au départ 8 ans pour ensuite être ramenés à 5 ans d’ancienneté chez le FAI).

La gratuité des frais sans disque dur


Mais UFC-Que Choisir pointe du doigt que depuis la gratuité des frais, « le client ne recevra ni le disque dur de 1 téraoctet, ni les équipements du pack sécurité qui étaient jusque-là inclus dans l’offre. Il faut désormais régler respectivement 59 et 40 € au moment de la souscription pour en bénéficier. ». Une pratique interdite pour l’association qui demande à Free de rembourser les 99 € aux abonnés ayant souscrit à l’offre entre le 5 et le 11 décembre.

La résiliation non justifiée


Enfin, l’association s’est penchée sur les frais de résiliation que Free facturera 49 € . Si de tels frais ne sont pas illégaux, le fait de les imposer à tous les abonnés sans distinction ni exception pose un sérieux problème de légitimité pour l’association, le FAI n’indiquant à aucun moment dans quelles conditions ses frais peuvent être offerts (ce doit être le cas si le service promis n’est pas rendu, par exemple) qui indique aussi que « l’article L.224-40 du code de la consommation stipule que ces frais de résiliation doivent obligatoirement être justifiés », ce que Free ne fait à aucun moment. Et ce n’est pas la première fois que le FAI doit se justifier, il a déjà été condamné à deux reprises pour des faits similaires.

Face à ces manquements, le service juridique de l’UFC-Que Choisir a mis Free en demeure de procéder aux modifications demandées dans un délai de 15 jours, faute de quoi il serait contraint d’alerter la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF), voire de lancer de nouvelles procédures.

( Source quechoisir.org / illustration capture Free.fr )
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.