x

UFC-Que Choisir dénonce les augmentations cachées de Free, Orange, Bouygues et SFR

Publié le et mis à jour le
 
Si vous possédez un forfait Internet chez Free ou bien un forfait chez Free Mobile, il va falloir regarder les mails que vous recevez, ce dernier ayant enrichi son offre avec une augmentation de 0,99 € par mois en arguant le fait de faire profiter automatiquement à ses clients de l’offre « Youboox » et « Youboox One ». Et il n’est pas le seul à pratiquer ce genre « d’enrichissement » personnalisé comme le souligne UFC-Que Choisir qui dénonce aussi un retour des augmentations cachées chez SFR, Orange et Bouygues Telecom / B&You. Et pour certains, il faudra changer d’offre ou aller voir ailleurs si vous ne voulez pas « subir » l’augmentation de forfait imposée. Les explications…
UFC-Que Choisir - Le retour des augmentations cachées
C'est la mode du moment chez les opérateurs mobiles et les fournisseurs d'accès Internet, une mode qui consiste à ajouter une plus-value à une offre déjà signée par contrat, et en profiter dans le même temps pour augmenter ses tarifs de quelques cents ou des quelques euros. Une pratique qui n'est pas au gout de tout le monde, à commencer par UFC-Que Choisir qui a dénoncé la pratique sur son site Internet « Free et SFR - Le retour des augmentations cachées ».

Free et son option Youboox et Youboox One


Il y a quelques jours de cela, nous vous avions parlé de Free et Free mobile qui allait rendre payant l'option « Youboox » et « Youboox One », le tout à un tarif préférentiel de 0,99 euro par mois ( voir : Youboox One - Free va augmenter les prix de ses forfaits Freebox et Free Mobile dès 2020 ). Le problème, c'est que cette option est par défaut activée dans le compte du client, certains ne la connaissant même pas et surtout ne l'utilisant pas. Si ce dernier ne prête pas attention à ses mails, il en sera quitte pour payer au moins un ou deux abonnements avant de s'en apercevoir sur son relevé bancaire et de désactiver l'option. La bonne nouvelle, c'est qu'il est possible de la désactiver à tout moment.

SFR fait dans le data à 2 ou 3 euros supplémentaires


L'association de consommateurs pointe une nouvelle fois celui qui a eu les honneurs d'avoir le cactus d'or il y a quelques mois. Cette fois-ci SFR a averti certains de ses clients Red que leur forfait mobile allait s'enrichir de data supplémentaire, +20 Go d'Internet pour les titulaires d'un forfait 40 Go à 10 € par mois et +30 Go pour d'autres. Et d'autres clients ont aussi lu qu'ils allaient bénéficier d'un débit de 1 Gbit/s en fibre ou des appels illimités vers les mobiles. Sauf que, à moins de lire le mail ou le message en entier et surtout de le lire tout court, ils allaient subir une hausse de tarif de 2 ou 3 € par mois, car, comme l'explique UFC, « sans réaction de la part du titulaire du forfait, le changement était acté d'office dès le mois suivant ». Par contre, il est possible de décliner l'offre généreuse et de rester sur le forfait actuel. D'ailleurs le FAI a fait de même il y a quelques jours avec son antivirus « maison » contre 3 euros supplémentaires.


Orange et Bouygues ne sont pas en reste


Comme l'explique l'association, « Plusieurs abonnés Orange nous ont indiqué avoir reçu de leur opérateur Orange un mail les informant que leur offre Open 2h 100 Mo allait automatiquement intégrer les appels depuis le mobile… et augmenter de 3 € par mois. Orange leur laisse néanmoins la possibilité de refuser cette modification à condition d'en faire la demande sur leur espace client. ».

Du côté de Bouygues Télécom, c'est 3 € supplémentaires avec +2 Go d'Internet mobile en Europe et DOM ou bien le forfait B&You 40 Go qui s'enrichit de 10 Go avec une augmentation de 2 € par mois. À la différence des autres opérateurs, cet « enrichissement » d'offre ne peut être refusé sauf à changer d'offre ou partir chez la concurrence précise l'association.

Des augmentations qui posent question


Ces augmentations qui devraient intervenir de manière automatique pour les clients n'ayant pas refusé l'offre s'apparentent à une pratique commerciale qui est à la limite du légal. D'ailleurs, certains internautes comparent ce genre de pratique à de la vente forcée et cela devrait perdurer tant que le législateur n'aura pas mis à jour les articles du code de la consommation en ce sens pour que ce genre de pratique ne soit plus possible et que le contrat établi dès le départ ne soit pas modifiable de manière unilatérale.

En attendant, quel que soit votre opérateur, surveillez vos mails et vos relevés de compte bancaire !
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.