Hadopi le licenciement d’un employé par TF1 au cœur du Web

Publié le et mis à jour le
 
Internet n’a pas tardé à prendre fait et cause pour Jérôme Bourreau-Guggenheim, que certain décrivent comme la première victime directe d’Hadopi. L’affaire Bourreau-Guggenheim avait été mise au grand jour par Libération qui a ce moment ne devait sans doute pas se douter de la polémique que cela allait créer, ni TF1 d’ailleurs. Pour rappel Jérôme Bourreau-Guggenheim, a été tout simplement licencié pour avoir exprimé une opinion hostile à la loi Hadopi et son système de riposte graduée via un mail privé au ministère de la Culture.
TF1 la boulette Hadopi de trop
La liberté d’expression n’a donc pas droit de cité chez TF1, la chaîne du groupe Bouygues. Le problème pour TF1 qui aurait bien souhaité que cela reste dans l’ombre c’est qu’Internet c’est emparé de l’affaire. Sur le site de TF1 la question « Bonjour pouvez-vous expliquer le licenciement de Mr. Jérôme Bourreau-Guggenheim »  a ainsi été vue plus de 35650 fois avec quelques 166 commentaires (plusieurs ont été supprimés par les modérateurs) qui ne sont pas tendres avec TF1 et ce licenciement.

En réponse à cette question TF1 expliquait que « Le Groupe TF1 a toujours manifesté une position de soutien au projet de loi " Création et Internet " HADOPI pour mettre en place un système de réponse graduée contre le piratage.
TF1 est le seul groupe audiovisuel à avoir engagé des procédures contre le piratage de ses oeuvres et pour défendre la création et la production françaises ainsi que les intérêts des ayants-droits.
C'est dans ce contexte  que les prises de position particulièrement radicales exprimées publiquement à plusieurs reprises, en cette qualité, par le Responsable du Pôle Innovation Web de TF1, ont conduit l'entreprise à se séparer de ce responsable pour deux raisons :
- elles sont contraires aux déclarations officielles du groupe TF1, notoirement en faveur de cette loi,
- elles sont incompatibles avec ses responsabilités au sein d'e-TF1, filiale du groupe en charge, également, de la lutte contre le piratage sur internet.

L'entreprise déplore d'avoir été contrainte de mettre sur la place publique une décision qui concerne l'un de ses collaborateurs dans une affaire strictement interne.
»

Mais il semble que TF1 n’a pas pris la mesure d’une telle décision, en plein débat sur une loi très contreversée, ce qui n’a fait que de mettre de l’huile sur le feu de la contestation. Ces dernières heures les modérateurs du site de TF1 ont eu fort à faire pour essayer de « gommer » les commentaires. Les réseaux sociaux ne sont pas en restes avec plusieurs groupes qui se sont crées afin de défendre Jérôme Bourreau-Guggenheim, d’autres réclamant purement et simplement la tête de la ministre de la culture, Christine Albanel, avec dans le meilleur des cas une incitation à boycotter la chaîne privée.
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!