x

Téléchargez l'attestation dérogatoire de couvre-feu à partir d'aujourd'hui de 23h à 6h

Publié le et mis à jour le
 
À partir d’aujourd’hui, la France entame une nouvelle phase de déconfinement qui se poursuivra au cours des prochains jours avec la levée progressive des dernières restrictions à la fin du mois. Dès ce mercredi 9 juin, un semblant de liberté flotte à nouveau dans l’air, avec l’assouplissement du télétravail, la réouverture des cafés et restaurants en intérieur, la réouverture des lieux de culture, de loisir et des salles de sport. Mais il ne faudra pas oublier de se munir de l'attestation dérogatoire de couvre-feu entre 23h et 6h du matin. Les explications…
Nouvelle attestation couvre-feu à compter du 9 juin 2021

Un semblant de liberté retrouvée


Même si le bout du tunnel des contraintes sanitaires nous semble encore lointain pour une majorité de Français, à compter de ce mercredi 9 juin, un semblant de liberté retrouvée flotte dans l’air, une nouvelle étape dans le déconfinement, avec l’assouplissement du télétravail, la réouverture des cafés et restaurants en intérieur, la réouverture des lieux de culture, des parcs d’attractions et des salles de sport. Dès ce mercredi, il vous sera donc possible de passer faire du cardio dans votre salle de sport préférée, pour ensuite vous rendre dans un café pour y boire un café accoudé au zinc du comptoir, puis manger une salade composée dans un restaurant de quartier tout en réservant une place pour la pièce de théâtre du moment qui se jouera en soirée.

Les cafés et restaurants pourront de nouveau accueillir des clients en intérieur avec une limite de 6 personnes par table et même si le télétravail demeure toujours d'actualité il y aura un assouplissement du protocole. Le retour à une vie presque normale commence à partir d’aujourd’hui. Par contre, pour les discothèques, rien n’est encore décidé. Des discussions sont en cours et des décisions seront prises d’ici la fin du mois.

Ce qui change à compter de ce mercredi 9 juin


- Le couvre-feu est décalé de 21h à 23h
- Pour les terrasses des restaurants et des cafés ( place assise obligatoire ) réouverture à 100 % des capacités au lieu de 50 % avec des tables de 6 personnes au maximum.
- Pour les restaurants et bars ( place assise obligatoire réouverture des salles avec 50 % de capacité d'accueil et des tables de 6 personnes au maximum.
- Pour le télétravail : un retour progressif à la normale avec 3 jours de travail en distanciel et 2 jours de travail en présentiel selon les entreprises.
- Pour les grandes surfaces, les magasins, les marchés, les bibliothèques et les musées ou salles d’expositions, la jauge passe de 8 à 4 m2 par client.
- Pour les salles de cinéma, de spectacle, les théâtres la jauge passe de 35 à 65 % de la capacité d'accueil avec un maximum de 5000 spectateurs. Le Pass sanitaire sera demandé si plus de 1 000 personnes…

Publicité

Le couvre-feu demeure mais passe à 23h


Après le couvre-feu de 19 heures, celui de 21 heures, le couvre-feu est porté à 23 heures à compter d’aujourd’hui. Et si les chiffres ne repartent pas à la hausse dans les prochains jours, le 30 juin marquera la fin du couvre-feu et des limites de jauge dans les lieux recevant du public, selon la situation sanitaire locale précise l'exécutif.

Les motifs listés sur l’attestation dérogatoire de couvre-feu qui demeureront d’actualité après ce 9 juin :

1/ Activité professionnelle, enseignement et formation, mission d’intérêt général
- Déplacements entre le domicile et le lieu de travail ou d’enseignement ou de formation.
- Déplacements professionnels ne pouvant être différés, livraisons.
- Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle.
- Déplacements liés à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

2/ Santé (consultation et soins)
- Déplacements pour des consultations, examens, actes de prévention (dont vaccination) et soins ne pouvant être assurés à distance ou pour l’achat de produits de santé.

3/ Motif familial impérieux, assistance aux personnes vulnérables, garde d’enfants, situation de handicap
- Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants.
- Déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant. 

4/ Convocation judiciaire ou administrative, démarches ne pouvant être menées à distance
- Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative, pour se rendre dans un service public ou chez un professionnel du droit, pour un acte ou une démarche qui ne peut être réalisé à distance.

5/ Déplacements liés à des transferts ou transits depuis des gares ou aéroports dans le cadre de déplacements de longue distance

6/ Animaux de compagnie
- Déplacements brefs pour les besoins des animaux de compagnie (dans un rayon de 1 kilomètre autour du domicile).

Publicité

Où télécharger la nouvelle attestation dérogatoire de couvre-feu


Que ce soit sur la version papier ou sur Android ou iPhone, gardez à l’esprit de vérifier que la nouvelle attestation est bien remplie et complète avant de l’imprimer ou de l’enregistrer en PDF sur votre mobile. Par contre, ce matin, cette dernière n’était pas disponible sur le site du gouvernement, mais elle devrait être mise en ligne dans sa version papier et numérique en cours de journée.

Le lien pour accéder à l’attestation de déplacement dérogatoire de couvre-feu pour Smartphone :
Gouvernement.fr/Attestations-de-deplacement-couvre-feu

Le lien pour accéder à l’attestation de déplacement dérogatoire de couvre-feu pour l'imprimer :
Gouvernement.fr/Attestations-de-deplacement-couvre-feu

Pour rappel, le montant des amendes en cas d’infraction


Si vous êtes du genre tête en l’air, ou que vous n’avez pas envie d’avoir à remplir votre attestation pour sortir, le montant des amendes va sans doute vous faire réfléchir à deux fois. Alors, que risque-t-on en cas d'infraction ? En cas de première infraction, l’amende sera de 135 € avec une majoration à 375 €. En cas de récidive aux règles du confinement dans les 15 jours, il vous en coutera 200 € (majoration à 450 €) et surtout 3750 € et jusqu'à 6 mois d'emprisonnement pour une troisième infraction dans les 30 jours.
 
Voir les commentaires  
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.