Pokémon GO : la mise à jour 0.55.0 pour Android et 1.25.0 pour iOS est disponible

Par la rédaction de TSO le
 
C’est la mise à jour qui devrait plaire aux possesseurs d’un Smartphone Android, Niantic a annoncé sur son blog que la mise à jour 0.55.0 pour Android et 1.25.0 pour iOS sont disponibles. Bon, il faudra tout de même patienter un peu sur le Play Store elle affiche toujours 0.53.2 et il en est de même sur l'App Store. Les explications...
Mise à jour Pokémon Go du 28 janvier
Cela faisait quelques jours que Niantic n’avait pas annoncé de nouveautés sur son site Internet, la dernière annonce remontait au 17 janvier avec à la clé une mise à jour mineure pour les deux systèmes d’exploitation iOS et Android. Et cette nouvelle mise à jour semble être du même genre, à savoir qu’à défaut d’être attendu permettra aux joueurs qui possèdent un Smartphone Android de pouvoir démarrer plus rapidement l’application, Niantic annonçant une réduction du temps de chargement au démarrage de Pokemon Go, elle corrige aussi un problème de connectivité avec l’accessoire Pokemon Go Plus sur Android et une annonce qui pourrait faire sourire, l’intégration de la prise en charge des fauteuils roulants sur iOS pour une utilisation avec l’Apple Watch. Pour cette dernière, il semble donc que le fait de se déplacer rapidement en fauteuil roulant devait être mal perçu par l’application.




Bon, ne vous pressez pas trop vite sur le Play Store ou l’App Store, ils précisent que « les mises à jour Pokémon GO sont dispos », mais en se rendant sur le Play Store il y a toujours la version 0.53.2 qui apparait et chez iOS la 1.23.2. D’ailleurs, on pourrait presque dire qu’il s’agit d’une mise à jour de routine qui n’apporte pas de réelles nouveautés au jeu. Il ne reste plus qu’à attendre pour voir si Niantic va nous proposer une mise à jour spéciale « Saint Valentin » avec une chasse aux cœurs au lieu des œufs. Bon, cela fait un peu cliché me direz-vous !

Togepi, Pichu et d'autres Pokémon sont là !

 
 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.