Les pharmacies peuvent vendre leurs médicaments sur Internet

Publié le
 
Dès aujourd’hui, les pharmacies peuvent désormais vendre sur Internet tous les médicaments ne nécessitant pas d’ordonnance sous certaines conditions.
Médicaments Internet (Illustration ministère de la Santé)
Depuis ce matin, un arrêté autorise la vente sur Internet pour les pharmaciens d’officine de tous les médicaments ne nécessitant pas d’ordonnance et vous pouvez aussi y retrouver des produits d’hygiène, des compléments alimentaires ou des produits pour l’hygiène les enfants et les nouveaux nés ou des produits pour les animaux ainsi que des promotions. La vente de produits que l’on trouve habituellement dans une pharmacie est encadrée par l’arrêté qui fixe les bonnes pratiques de vente de médicaments par voie électronique auxquelles doivent se conformer les pharmaciens.

Ainsi, le pharmacien devra respecter plusieurs règles afin d’avoir l’autorisation de vendre des médicaments sans ordonnances sur Internet à commencer par l’identification du site internet et de l’officine. Il devra en outre clairement spécifier les modalités de préparation de la commande et de sa livraison, assurer la protection de la vie privée du cyberacheteur ainsi que la confidentialité des informations concernant le client, proposer une présentation claire des médicaments faisant l’objet du commerce électronique (présentation des produits en ligne, prix, publicité), proposer des conseils pharmaceutiques… Et tout comme dans son officine, il devra effectuer un contrôle sur la commande du client, vérifier les quantités maximales délivrées, informer le client des effets indésirables…



Le but premier de ce décret est donc de légaliser la vente légale de médicaments sans ordonnances sur Internet et surtout de couper l’herbe sous le pied aux sites Internet basés à l’étranger et dont le client n’a pas toujours conscience qu’il ne s’agit pas d’une pharmacie française et souvent « La qualité et la sécurité des médicaments achetés sur un site non autorisé ne sont pas garanties, des médicaments falsifiés (faux médicaments, ou faussement étiquetés) ou contrefaits peuvent y être proposés. »

C’est l’ordre des pharmaciens et le ministère de la Santé qui tiendront à jour la liste des sites de pharmacies autorisés. Le site Internet ministère de la Santé propose dès à présent la liste des pharmacies classée par régions (Alsace, Auvergne, Basse-Normandie, Bourgogne, Centre, Franche-Comté, Île-De-France, Lorraine, Nord-Pas-De Calais, Pays-De-Loire, Poitou-Charentes, Rhône-Alpes) liste qui ne comprend pour l’instant que 35 pharmacies en ligne et que vous pouvez retrouver à cette adresse : Sites autorisés pour la vente de médicaments sur Internet.

Et vous, comptez-vous acheter vos médicaments sans ordonnances sur Internet ? Et seriez-vous prêt à le faire si ces derniers étaient mis en vente libre dans les grandes surfaces comme le souhaite Leclerc depuis plusieurs années ?
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!