Automobile : l’étiquette de performance énergétique pour les pneus

Publié le
 
Depuis le 1er novembre, si vous vous rendez chez votre garagiste ou un centre automobile, ce dernier doit vous proposer des pneus avec une étiquette de performance énergétique. Tout comme les appareils électroménagers ou bien dans l’immobilier, l’étiquette de performance énergétique des pneumatiques est obligatoire et doit vous permettre d’y retrouver l’indice de consommation d’énergie, d’adhérence sur route mouillée et le bruit de roulement exprimé en décibels.
Etiquette de performance énergétique de A à G
Cette nouvelle mesure vise avant toute chose à orienter les consommateurs vers des pneus plus performants, plus sûrs et moins bruyants. Il faut savoir que les pneumatiques représentent 20 à 30 % de la consommation en carburant d’un véhicule. Le fait d’avoir de « mauvais » pneus même à bonne pression aura donc une incidence sur la consommation du véhicule, certains pouvant même représenter un danger sur sol mouillé.

Les pneus concernés par cette nouvelle réglementation sont ceux de classe C1 (véhicules particuliers et remorques, ceux de classe C2 (utilitaires légers et remorques), en ce qui concerne la classe C3 (véhicules lourds de transports de marchandises ou de personnes et remorques) les informations de performance énergétique doivent figurer sur la documentation technique et sur le site Internet du fournisseur de pneus.


L’étiquette de performance énergétique en 3 points :

Sur l’étiquette de performance énergétique vous y trouverez le niveau d’efficacité en carburant sur la colonne de gauche (sur une échelle de A à G), celui de l’adhérence sur sol mouillé sur la colonne de droite (sur une échelle de A à G) et dans le bas de l’étiquette le niveau sonore extérieur selon 3 niveaux et en décibels (dB).

La prochaine fois que vous devrez changer vos pneus, gardez à l’esprit que faire des économies sur l’achat de vos pneumatiques peut devenir par la suite une source de dépense supplémentaire si ces derniers ne sont pas performants. Au final, vous aurez réalisé une économie au moment de l’achat, mais par la suite, votre budget s’en ressentira avec une consommation d’essence supérieure et surtout représenter un risque pour votre sécurité sur sol mouillé.

Avec cette nouvelle mesure, appliquée au niveau européen, l’objectif final est de réduire de 20 % la consommation énergétique totale d’ici à 2020 et par la même occasion de rendre les véhicules plus surs.

(Source et illustration ministère du Développement durable)
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!