Roland Moreno l’inventeur de la carte à puce est décédé

Publié le
 
L’inventeur de la carte à puce « la carte à mémoire », le Français Roland Moreno, est décédé dimanche à Paris à l'âge de 66 ans. Passionné d’électronique et autodidacte il est l’inventeur de la carte à puce, dévoilée pour la toute première fois en 1974.
Site Internet Roland Moreno
Né le 11 juin 1945 au Caire, Roland Moreno crée différents gadgets ainsi que le « radoteur », un système basé sur un algorithme de génération de mots nouveaux à partir d'une liste de mots issus du dictionnaire. En mars 1974, il dépose le brevet de base de la carte à puce qu'il présente sous forme d'une bague. Six mois plus tard, il crée la société Innovatron dont l’objectif est l’exploitation du brevet de base du 25 mars 1974.

Sur le site Internet de Roland Moreno, on peut y lire, à propos de l’invention de la carte à puce en 1974, qu’il s’agit d’un « Moyen inhibiteur du transfert d'information, un circuit intégré, inviolable. La puce est prévue pour se loger dans une bague et servir à ouvrir les portes, contrôler des titres de transport ou tenir un compte bancaire. C'est la bague au doigt, espèce de sésame bancaire.
Le nom de code du projet (TMR pour Take the money and run) était un clin d'oeil à Woody Allen. Il a fallu à Roland Moreno huit années de patience, de persévérance et d'efforts de conviction avant que son invention ne franchisse l'étape industrielle pour devenir un véritable phénomène social, aujourd'hui incontournable et irréversible. »




Son invention fait aujourd’hui partie de notre quotidien, elle est présente sur nos cartes bancaires, les cartes SIM de nos téléphones mobiles, les cartes vitales...

(Illustration site Internet Roland Moreno)
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!