Free Mobile - L'Arcep va procéder à des contrôles de son réseau

Publié le et mis à jour le
 
Depuis le lancement de Free Mobile le 10 janvier dernier, la polémique ne cesse d’enfler sur le respect par l’opérateur mobile de ses obligations de couverture réseau. Après le buzz du lancement de Free Mobile, nous avions eu droit au bug avec de gros problèmes de portabilité des numéros dû à une trop forte demande d’abonnement et des bugs lors de l’enregistrement des commandes clients sur le site Internet de Free Mobile, et maintenant c’est la couverture réseau de Free Mobile qui est pointée du doigt.
Free Mobile la polémique
L'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) va donc de nouveau vérifier que Free Mobile respecte bien ses obligations de couverture à savoir 27 % de la population.

Mardi les Syndicats CFE-CGC & UNSA des opérateurs télécoms mobiles avaient saisi l’ARCEP en raison d’une forte préoccupation relative au respect par Free Mobile de ses obligations réglementaires, lesquelles auraient, si elles étaient confirmées, des impacts majeurs sur l’emploi et les investissements en France en expliquant dans un communiqué de presse que « depuis le lancement de ses services, Free Mobile a dégradé la couverture de son réseau qui assurait une couverture théorique suffisante, mais n’est en réalité pas dimensionnée pour faire face à une utilisation en phase commerciale. Il semblerait que Free Mobile ait paramétré ou éteint ses équipements dès le lancement commercial de ses offres (donc postérieurement aux mesures effectuées par l’ARCEP) pour basculer les appels de ses abonnés sur le réseau de son opérateur hôte (ORANGE) de façon à pouvoir faire face à la montée en charge de ses services. »




Par ailleurs, Éric Besson le ministre de l'Industrie a lui aussi demandé dans un courrier à l’Arcep d’effectuer une vérification du réseau de Free. Interrogé mercredi par la commission économique de l'Assemblée nationale, Xavier Niel avait assuré respecter les obligations de couverture de la population métropolitaine.

Dans ce climat polémique qui ne semble pas vouloir prendre fin pour Free Mobile, l’opérateur B&You avec son forfait illimité à 19,99 € et le second forfait à « 10 euros » laissé libre par Free Mobile avec un prix de 9,99 € ( voir : B&YOU est-il LE concurrent de Free Mobile ? ) a lui aussi dû faire face à une forte demande et quelques bugs, certains clients ayant reçu, à tort, un mail d’annulation de commande. Certains diront qu’il surfe sur le « bad buzz » de Free Mobile.

Tags : Free Mobile VS B&You - Free Mobile ou B&You
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!