Google Maps - visitez les zones touchées par le tsunami du Japon sur Street View

Publié le
 
C’est sans aucun doute une des catastrophes majeures de cette année 2011, le 11 mars dernier un séisme suivi d’un Tsunami ravageait le nord du Japon. Nous avions pu voir l’ampleur du désastre avec les reportages diffusés en boucle sur les chaînes d’informations, revoir comme si nous y étions le tremblement de terre et le Tsunami qui en avait suivit avec la vague dévastatrice et meurtrière qui avait déferlé sur les côtes japonaises.
Tsunami Japon sur Street View
Google nous avait proposé quelques jours après la catastrophe une mise à jour de ses images satellites en hautes résolutions du Japon afin de visualiser l’ampleur du désastre, mais aussi de voir les images avant et après.

Aujourd’hui, Google nous annonce que l’archivage des zones du nord du Japon affectées par le tremblement de terre et le Tsunami du 11 mars dernier est terminé et qu’il est possible de les visualiser via Street View sur Google Maps. Plus de 44 000 kilomètres de zones touchées à 360° degrés ont ainsi été archivés et permettent dès aujourd’hui de se faire une idée de l’ampleur de la catastrophe.




Les images peuvent également être consultées via le site Internet Miraikioku « construire la mémoire », où vous pourrez comparer les images avant et après la catastrophe au Japon. Vous y verrez des bords de mer de cartes postales qui sont devenus gravats et débris, des villes où se dressaient des bâtiments n’être que ruine et désolation.

Il faudra sans doute des dizaines d’années pour effacer toute trace de la catastrophe et plus encore pour les survivants qui doivent revivre chaque jour ce qui s’est passé en quelques instants.

(Illustration Google Blog Street View)
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!