Sécheresse - des restrictions d’eau pour 56 départements

Publié le
 
Il y a une semaine, la restriction d’eau ne concernait que 46 départements et la liste s’est allongée depuis. Le Ministère de l'Écologie a mis en ligne hier sur son site Internet une synthèse des arrêtés préfectoraux de limitation des usages de l’eau au 31 mai, restriction d’eau qui concerne désormais 56 départements, plus de la moitié des départements français.
Sécheresse 56 départements
Et compte tenu de la chaleur et l’ensoleillement de ces derniers jours, même si ces derniers jours ont été ponctués de quelques gouttes de pluie, la liste des départements en restriction d’eau par arrêtés préfectoraux devrait donc encore s’allonger. Météo France explique que c’est le printemps le plus chaud depuis 1900 et le plus sec depuis 50 ans.

Les départements concernés par des restrictions d'eau sont l'Ain, l'Aisne, l'Allier, l'Ardèche, l'Ariège, l'Aude, la Charente, la Charente-Maritime, le Cher, la Cote d'Or, la Dordogne, le Doubs, la Drôme, l'Eure, l'Eure et Loir, le Gers, la Haute-Garonne, la Gironde, l'Ille-et-Vilaine, l’Indre, l'Indre et Loire, l'Isère, le Jura, les Landes, le Loir-et-Cher, la Loire-Atlantique, le Loiret, le Lot, le Lot et Garonne, le Maine et Loire, la Marne, la Haute Marne, la Mayenne, la Meuse, la Nièvre, l'Oise, l'Orne, le Rhône, la Haute-Saône, la Saône et Loire, la Sarthe, la Savoie, la Haute-Savoie, la Seine-Maritime, la Seine et Marne, les Deux Sèvres, la Somme, le Tarn, le Tarn et Garonne, la Vendée, la Vienne, l'Yonne, le Territoire de Belfort, l'Essonne, le Val de Marne, le Val de Marne et le Val d'Oise.

Par ailleurs, 8 départements sont placés en vigilance. Les départements en vigilance sont les Hautes Alpes, la Loire, la Lozère, le Nord, le Pas de Calais, Paris, les Yvelines et les Hauts de Seine.



Le ministère de l’Agriculture reconnaît que la situation est très préoccupante et si le manque d’eau continu de perdurer dans les jours et semaines à venir, la situation pourrait devenir pire que la sècheresse de 1976, année qui avait amené le gouvernement à créer un impôt sècheresse exceptionnel pour indemniser les éleveurs touchés. Sur ce point, le gouvernement se veut rassurant et n’envisage pas un impôt sècheresse, les banques et les assurances seront mises à contribution avec l’Union Européenne pour indemniser les éleveurs.

(Illustration carte au 31 mai ministère écologie)
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!