Cigarettes – Augmentation de 6% du prix du tabac demain

Publié le et mis à jour le
 
Comme tous les fumeurs l’augmentation du tabac dès demain et la polémique qui en découle nous met devant un choix. Soit arrêter de fumer et cela représente un bon effort de volonté, soit aller habiter près d’une frontière pour les payer moins cher aux pays frontaliers ou la troisième alternative les acheter de manière illégale sur Internet, le gouvernement n’ayant à ce jour pas légalisé ce type de vente.
Augmentation de 6% du prix du tabac
Dès lundi, le prix de votre paquet de cigarettes vous coûtera donc 6% de plus. Par exemple, le prix du paquet de cigarettes Américain, rouge et blanc coûtera 5,90€.

D’un côté, le gouvernement se frotte les mains, avec cette augmentation, les caisses de l’état devraient se remplir un peu plus vite (plus de 600 millions d’euros en plus), et de l’autre, les associations antitabacs estiment que cette augmentation n’empêchera pas les fumeurs de continuer d’acheter leurs cigarettes. Les associations de lutte contre le tabagisme estiment en effet que cette augmentation demandée par l’industrie du tabac a été calculée de manière à ne pas freiner la consommation, mais qu’une augmentation d’au moins 10 % aurait eu plus d’impact.

Il faut dire que malgré les hausses successives du prix des cigarettes, entre 2005 et 2010 il y a eu une augmentation de 2% de la consommation de tabac. Et il s’agit du haut de l’iceberg, car ces chiffres ne tiennent pas compte des achats frontaliers, ni des achats sur Internet ou de contrebande qui devraient voir leurs ventes augmenter. Selon les chiffres des buralistes, 18 à 20 % des cigarettes fumées en France n'ont pas été achetées dans un débit de tabac français.




Pour information : Actuellement acheter vos cigarettes sur Internet vous expose aux sanctions sur la consommation de cigarettes de contrebande, passible, selon les articles 1791 et 1810 du code général des impôts (CGI), de 15 à 750 euros d'amende, plus une pénalité allant jusqu'à trois fois la différence des taxes [ainsi que] la confiscation de la marchandise et une peine allant jusqu'à 6 mois d'emprisonnement, obligatoirement prononcée en cas de récidive». Bref, il vaut acheter ses cigarettes chez votre débitant de tabac ou s’arrêter de fumer.

En ce qui concerne les achats depuis un autre pays européen, ce que dit la loi française :

Les catégories de tabacs manufacturés que peut ramener un voyageur sont les cigarettes, les cigarillos, les cigares et les tabacs à fumer. Il peut rapporter un seul de ces produits ou plusieurs (par exemple cigarettes et cigares et tabacs à fumer ou cigarettes seulement).

Jusqu'à 1 kilogramme de tabacs (généralement 5 cartouches de cigarettes) : aucune formalité à accomplir.

De 1 à 2 kilogrammes de tabacs (généralement, entre 6 et 10 cartouches de cigarettes) : produire un document simplifié d'accompagnement (DSA), sous peine de saisie des tabacs et d'une pénalité.
Pour faire établir ce document appelé aussi titre de mouvement, le voyageur doit se rendre dans le premier bureau de douane français après la frontière.

Plus de 2 kilogrammes (plus de 10 cartouches de cigarettes) : interdiction de rapporter.

Vous voilà prévenu !

Par contre, une question demeure ! Si un médicament s’avère dangereux pour la santé, on le retire de la vente, si un produit s’avère dangereux on le retire de la vente. Alors pourquoi l’état français n’applique pas ce principe de précaution avec le tabac qui reste la première cause de mortalité en France, 66 000 morts par an sont liés au tabac en France, douze fois plus que pour les accidents de la route. Au pire, se tourner vers la <a href="http://www.vapoteurmalin.com/">cigarettes électroniques</a> semble être la solution de transition... pour l'instant!
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!