x

AOL est un spammeur qui s’ignore

Publié le et mis à jour le
 
Bon, le titre fait un peu aguicheur, comme les journaux à sensations et qui vous promette la photo choc et en fait c’est votre tête qui fait un choc et que l’on devrai prendre en photo. smiley Il n’en demeure pas moins qu’un employé d'AOL a été arrêté mercredi pour avoir volé en 2003 une liste d'abonnés qu'il a transmise à des expéditeurs de courriels indésirables (spams), et cette liste fait tout de même dans le démesuré avec 92 millions d’utilisateur d’AOL…
Jason Smathers, 24 ans, ingénieur informatique au siège d'AOL à Dulles près de Washington et Sean Dunaway, 21 ans qui se chargeait de revendre la liste de noms ont donc été arrêté ce mercredi et ils risquent jusqu’à 5 années de prison et 250.000 dollars d’amende. Et comme la justice américaine n’est pas tendre en ce moment avec le spam…
Selon AOL les données personnelles de leurs clients n’ont pas été communiqué (carte de credit, mot de passe). Il n’en demeure pas moins que cela fait brouillon de la part du FAI. Au Etats-Unis ce genre d’interpellation est devenu possible gràce à la loi fédérale baptisée "Can-Spam Act", promulguée à la mi-décembre par le président américain George W. Bush et entrée en vigueur le 1er janvier dernier et qui permet de regrouper les recherches.
 
Voir les commentaires  
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.