Après LinkedIn Last.fm à son tour victime d’un vol de mots de passe

Publié le
 
Il y a quelques jours un chercheur en sécurité informatique avait mis en garde LinkedIn, son système d’authentification était faillible, faille qui avait ensuite été exploitée, 6,5 millions de mots de passe cryptés de LinkedIn avaient été mis en ligne sur un site internet russe et depuis la fuite a été confirmée. Et il semble que le site de recommandation musicale Last.fm a, à son tour, été victime d’un vol de mots de passe.
Page accueil Last.fm
Sur le site Last.fm on peut en effet y lire que « Nous étudions actuellement la fuite de certains mots de passe des utilisateurs de Last.fm. Cela fait suite à des fuites de mot de passe sur d'autres sites récents, ainsi que des informations publiées en ligne. Par mesure de précaution, nous demandons à tous nos utilisateurs à changer leurs mots de passe immédiatement. »

Le site recommande de se connecter à son compte puis de changer son mot de passe sur la page des paramètres du compte. Last.fm précise qu’il ne demande pas directement par mail de mettre à jour les paramètres de comptes ainsi que les mots de passe.



Pour rappel, un mot de passe fort n’est pas le nom de votre chien avec votre date de naissance, comme beaucoup le font « loulou1982 » mais des caractères sans suite logique, un mélange de majuscules, minuscules, chiffres et caractères spéciaux comme « m^7NF1xEkf5qlV ». Et surtout, un mot de passe ne sert que pour un compte. Bref ne pas prendre le même mot de passe pour votre compte Hotmail, Facebook, The Site Oueb… même si cela ne protège pas à 100 %, cela permettra d’éviter de se faire pirater tous les comptes au cas ou les pirates arriveraient à accéder à l’un de vos profils.
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!