x

Une nouvelle forme de Peer to Peer qui risque de faire fort !

Publié le
 
On les appelle les darknets (Une sorte de réseaux underground illégaux permettant aux internautes d'échanger des fichiers ou des données sans craindre d'être poursuivis.) et après les attaques de la RIAA contrent les internautes qui téléchargent sur le réseaux voici la parade qui risque de faire plus de mal que les serveurs de peer to peer. Pour mettre en place un Darknet rien de bien compliqué. Il vous suffit juste de télécharger un petit logiciel gratuit sur le net et de l’installer. Ce mini réseau n’est accessible que par mot de passe et de ce fait reste dans l’entourage ou les connaissances mais le plus astucieux c’et que les données qui y transitent sont cryptés ce qui fait qu’il n’est pas possible de vérifier les échanges comme pour les cartes bancaires sur le net.
Dans « The darknet and the future of content distribution » parue il y a quelques mois aux états-unis., des chercheurs de Microsoft déclaraient: «Le darknet entrera en compétition avec le commerce légal... Si vous entrez en compétition avec le darknet, vous devrez jouer sur son propre terrain: c'est-à-dire la facilité et des prix bas plutôt que des mesures de sécurité additionnelles».

Bref en voulant faire le ménage dans les réseaux peer to peer le RIAA, car pour l’instant ce phénomène est surtout outre atlantique, a sans doute fait plus de mal à l’industrie du multimédia en général que du bien. A moins de casser les prix sur les single pour ne citer que la musique, l’industrie du disque risque d’être confronté à une multitude de mini réseau inviolable et surtout soudés.

Nous sommes en train de faire tout un dossier qui sera bientot dispo en ligne.
 
Voir les commentaires  
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.