x

Les chiffres des résultats du second tour des élections législatives de 2024 [fixé]

 
08/07 07:55 #1
Les résultats du second tour des élections législatives de 2024 montrent une répartition intéressante des voix et des sièges entre les différentes listes et nuances politiques. Les résultats du second tour des élections législatives de 2024 montrent effectivement une fragmentation significative du paysage politique français, ce qui pourrait compliquer la formation d'une majorité stable pour gouverner et pourrait conduire à des élections anticipées d'ici un an.

Le Rassemblement National (RN) a obtenu 8 745 062 voix, représentant 20,18 % des inscrits et 32,05 % des exprimés, ce qui leur a permis de remporter 88 sièges. L’Union de la gauche (UG) a recueilli 7 005 527 voix, soit 16,17 % des inscrits et 25,68 % des exprimés, décrochant ainsi 146 sièges.

Ensemble ! (ENS), la majorité présidentielle, a reçu 6 314 555 voix, correspondant à 14,57 % des inscrits et 23,15 % des exprimés, ce qui leur a donné 148 sièges. Les Républicains (LR) ont obtenu 1 474 722 voix, soit 3,40 % des inscrits et 5,41 % des exprimés, et ont remporté 38 sièges.

L’Union de l’extrême droite (UXD) a gagné 1 364 949 voix, représentant 3,15 % des inscrits et 5,00 % des exprimés, obtenant ainsi 16 sièges. Les Divers droite (DVD) ont recueilli 980 548 voix, soit 2,26 % des inscrits et 3,59 % des exprimés, leur permettant de remporter 25 sièges. Les Divers gauche (DVG) ont obtenu 401 063 voix, représentant 0,93 % des inscrits et 1,47 % des exprimés, avec 12 sièges à la clé.

Les Régionalistes (REG) ont remporté 288 201 voix, soit 0,67 % des inscrits et 1,06 % des exprimés, obtenant ainsi 9 sièges. Horizons (HOR) a reçu 258 139 voix, correspondant à 0,60 % des inscrits et 0,95 % des exprimés, décrochant 6 sièges. Les Divers centre (DVC) ont obtenu 177 164 voix, soit 0,41 % des inscrits et 0,65 % des exprimés, ce qui leur a permis de remporter 6 sièges.

L’Union des Démocrates et Indépendants (UDI) a reçu 119 672 voix, représentant 0,28 % des inscrits et 0,44 % des exprimés, leur offrant 3 sièges. Les Divers (DIV) ont recueilli 38 025 voix, soit 0,09 % des inscrits et 0,14 % des exprimés, obtenant un siège. Les Ecologistes (ECO) ont gagné 37 808 voix, représentant 0,09 % des inscrits et 0,14 % des exprimés, avec un siège. Le Parti socialiste (SOC) a obtenu 26 343 voix, soit 0,06 % des inscrits et 0,10 % des exprimés, remportant 2 sièges.

L’Extrême droite (EXD) a reçu 23 216 voix, représentant 0,05 % des inscrits et 0,09 % des exprimés, sans obtenir de siège. La Droite souverainiste (DSV) a gagné 18 672 voix, soit 0,04 % des inscrits et 0,07 % des exprimés, n’obtenant aucun siège. Enfin, La France insoumise (FI) a obtenu 8 361 voix, représentant 0,02 % des inscrits et 0,03 % des exprimés, sans remporter de siège.

Quand tu montres la lune du doigt, l'imbécile regarde le doigt.
cthierry
Tsonaute
membre
Inscrit
12/07/2002 08:37
De
Seine et Marne
Groupe :
Webmaster
Messages
16045
Annonces
Publicité
anonyme
08/07 07:56 #2
Les résultats des élections législatives de 2024 montrent une fragmentation notable du paysage politique français, posant la question de la gouvernabilité. Avec Ensemble ! (ENS) n’ayant remporté que 148 sièges, loin des 289 nécessaires pour une majorité absolue, il est évident qu’aucun parti n’a la capacité de gouverner seul. Cette absence de majorité absolue et même relative met en lumière les limites du système électoral actuel et soulève la question de l’introduction d’une dose de proportionnelle.

L’introduction de la proportionnelle permettrait une représentation plus fidèle des diverses sensibilités politiques au sein de l’Assemblée nationale. Actuellement, les partis comme le Rassemblement National (RN), qui a obtenu 88 sièges avec 20,18 % des voix, et l’Union de la gauche (UG), avec 146 sièges pour 16,17 % des voix, bénéficient du système majoritaire, mais de nombreuses voix restent sous-représentées. Par exemple, les écologistes, malgré leurs 37 808 voix, n’ont qu’un siège. Une dose de proportionnelle garantirait que chaque vote compte de manière plus équitable, renforçant ainsi la légitimité démocratique de l’Assemblée.

Adopter un système proportionnel pourrait également encourager une culture politique plus collaborative et consensuelle. Les partis seraient incités à former des alliances et à coopérer pour constituer des majorités de gouvernement, reflétant ainsi une diversité d’opinions et de programmes. Cela pourrait conduire à des politiques plus équilibrées et inclusives, en phase avec les attentes des citoyens.

Les résultats des législatives de 2024 montrent la nécessité d’une réforme électorale. Introduire une dose de proportionnelle pourrait améliorer la représentation démocratique et la stabilité gouvernementale en France, répondant ainsi aux défis posés par la fragmentation politique actuelle.

Quand tu montres la lune du doigt, l'imbécile regarde le doigt.
cthierry
Tsonaute
membre
Inscrit
12/07/2002 08:37
De
Seine et Marne
Groupe :
Webmaster
Messages
16045
Vous souhaitez contribuer à ce sujet ?
Vous avez une réponse à apporter, vous avez une solution ?
Venez répondre !
C'est gratuit et aucun compte à créer pour répondre dans le forum.
Vous souhaitez poser une question ?
Vous avez une autre question, pour un nouveau sujet ?
Venez demander !
C'est gratuit et aucun compte à créer pour poser votre question dans le forum.
 
Vous avez trouvé cette réponse utile ? Partagez-la !