Thesiteoueb

Insultes de gendarmes sur Facebook c’est trois mois de prison

Date 04-10-2010 11:40:00 | Sujet : Internet

Non, il ne s’agit pas d’un canular sur Facebook, encore moins une histoire à dormir debout, et vous y regarderez sans doute à deux fois avant d’insulter le gendarme qui vous a contrôlé la prochaine fois. Un jeune homme de 19 ans habitant de Locmaria-Plouzané dans le Finistère a en effet été condamné à 3 mois de prison ferme et 1200 euros d'amende par le tribunal de Brest.
Pour en revenir au début de cette affaire, en janvier dernier, le jeune homme est contrôlé par la gendarmerie et est contraint de laisser sur place son véhicule étant en état d’ébriété. Contraint de rentrer à pied, une fois rentré chez lui, il a passé sa hargne sur sa page Facebook et les noms d’oiseaux envers la gendarmerie ont plu. Jusque-là, pas de quoi fouetter un chat, sauf que les insultes sont restées en ligne plusieurs mois et les gendarmes ont découvert les propos insultants et ont décidé de porter plainte.

Et le tribunal n’a pas été tendre avec le jeune homme, qui n’est pas prêt d’oublier, avec une condamnation à 3 mois de prison fermes assortis d’une amende de 1200 euros. Il faut préciser que le jeune homme n’avait pas daigné se présenter à l’audience, ce qui n’a pas plaidé en sa faveur.



De son coté Internet sans Frontières, l’association pour la promotion et la défense de la liberté d’expression sur Internet, indique que s'il n'est pas question de cautionner l'outrage à une personne dépositaire de l'autorité publique qui est un délit en France, Internet sans Frontières remarque que la peine est d'une sévérité inédite. C'est ainsi la première fois en France qu'un individu est condamné à de la prison ferme pour ce type de faits.

Pour rappel, «outrage à personne dépositaire de l'autorité publique», est un délit punissable de six mois de prison et de 7500 euros d'amende. Vous voilà prévenu !



Cet article provient de TSO
https://www.thesiteoueb.net

L'adresse de cet article est :
https://www.thesiteoueb.net/actualite/article-4566-insultes-de-gendarmes-sur-facebook-c-est-trois-mois-de-prison.html