x

Les Restos du Coeur lancent leur 38ème campagne d’hiver cette semaine

Publié le et mis à jour le
 
Aujourd’hui, nous souhaitons vous parler d’un mec en salopette qui nous interpellait sur les ondes radio pour aider les plus démunis et il ne pensait sans doute pas à ce moment-là que l’association les Restos du Cœur existerait encore 38 ans plus tard. Cette semaine, les Restos du Cœur lancent leur 38ème campagne d’hiver. En ce qui concerne l’expression du jour, vous pourrez dire à la pause-café qu’il y a de plus en plus de monde qui commence à « crever la dalle », et que beaucoup compte sur nous pour faire face à l’aggravation de la précarité en France. Pour terminer le petit tour du BeMac de ce lundi, le 316e « Before de la Machine à café » de ce vingt-et-unième jour de novembre, nous fêtons la Présentation de Marie. En attendant, on compte sur vous !
38ème campagne d’hiver 2022 -2023 des Restos du Coeur

C’est l’histoire d’un gars en salopette et d’une association


Hé oui cela fait 38 ans que les Restos du Cœur existent. Il y a 38 ans, un gars en salopette nous interpellait sur les ondes radio pour aider les plus démunis et il ne pensait sans doute pas à ce moment-là que Les Restos du Cœur existeraient encore des décennies plus tard. Et avec la crise économique actuelle avec une inflation galopante, la situation ne devrait pas s’améliorer et la précarité devrait toucher de plus en plus de personnes dans les prochains mois. Aujourd’hui nul n’est à l’abri d’une perte d’emploi ou d'un accident de la vie, qu’il soit cadre supérieur ou employé.

Publicité

La 38ème campagne d’hiver débute dans toute la France


C’est donc dans ce contexte de crise économique, avec une inflation que certains s’attendent à voir perdurer durant de nombreux mois encore, que va débuter d’ici quelques heures, la 38ème campagne d’hiver des Restos du Cœur dans toute la France avec ses 70 000 bénévoles (sans doute plus au cours de l’hiver) et ses 23 000 bénévoles occasionnels qui devait accueillir plus de 1,2 million de personnes. Les Restos du Cœur sont conscients que dès la fin novembre le nombre des personnes accueillies dépassera les chiffres de la dernière campagne et qu’il faudra distribuer davantage que 142 millions de repas au cours de l’hiver 2022-2023.

Les Restos du Coeur font malheureusement partie de notre quotidien


Au cours de ces 38 années, les Restos du Cœur sont malheureusement devenus des acteurs indispensables et incontournables de notre société au même titre que les autres associations dont certaines n’ont pas autant de médiatisation, mais qui sont tout autant actives pour aider les plus démunis. Alors, si vous avez quelques heures à consacrer par semaine, rendez-vous sur le site des Restos du Cœur. Et si vous ne pouvez pas consacrer quelques heures aux plus démunis, vous pouvez dans ce cas faire un don déductible des impôts.

Comme le rappelle les Restos du Coeur : « La crise sanitaire et sociale a aggravé la situation des personnes les plus précaires et en a fragilisé d’autres ». Tout cela ne touche pas que le monde des adultes, près de 110 000 bébés de moins de 3 ans ont été soutenus l’an dernier. C'est une situation qu’on n’a jamais connue explique Patrice Douret ( le président de l’association ), dans Le Parisien, tout en alertant sur l’augmentation de la fréquentation qui devrait créer des tensions dans de nombreux centres. L'inflation sur l'énergie et les produits alimentaires fragilise à la fois les personnes vulnérables, tout en mettant en difficulté les associations qui les aident. Certaines familles doivent désormais choisir entre « se nourrir » ou « se chauffer ».

Publicité

N'hésitez pas à faire un don aux Restos du Coeur


Pour un don de 100 €, vous aurez droit à une réduction fiscale de 75 €, tout cela dans la limite d’un versement de 1 000 €. Appliqué à titre exceptionnel pour la première fois en 2020 et 2021, le montant a été reconduit jusqu’à fin 2023 par la loi de finances pour 2022. Au-delà de ce montant, et dans la limite de 20 % des revenus imposables, la déduction est encore de 66 %. Et si vous êtes un « généreux » donateur, sachez que si vous dépassez cette limite, l'excédent vous donnera droit à un crédit d'impôt sur les cinq années suivantes.

Pour les entreprises assujetties à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés, la déduction fiscale est égale à 60 % du montant des dons pris dans la limite de 10 000 € ou de 5 % du chiffre d’affaires hors taxes. Et si le don est conséquent, l'entreprise peut déduire l'excédent des versements lié au mécénat, de son impôt au titre des 5 exercices suivants, en respectant le plafond à chaque exercice. Cela s’appelle la Loi Coluche. Au final, vous ferez une bonne action et surtout vous paierez moins d’impôts.

Le lien pour vous rendre sur le site des Restos du Coeur : « Les Restos du Cœur »

Derrière de petites excuses se cache parfois une grande précarité



L’expression du jour : crever la dalle


C’est l’expression qu’il faudra essayer de placer dans votre conversation du jour à la pause devant la machine à café : « crever la dalle ». C'est sans aucun doute l’expression que l'on pourra employer pour parler de ceux qui ne mangent plus à leur faim du fait de l’inflation galopante et de la crise énergétique. Une expression qui est malheureusement d’actualité avec l’ouverture de la 38ème campagne des Restos du Cœur.

( L’illustration de notre article provient d’une capture de la communication de l’association en PDF )
 
Voir les commentaires  
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.