x

C’est la Journée mondiale des programmeurs, des développeurs et geeks

Publié le et mis à jour le
 
Ce mardi, c’est la Journée mondiale contre la Septicémie, mais aussi et surtout la Journée mondiale des programmeurs et développeurs, la journée des geeks. En ce qui concerne le mot du jour, vous pourrez dire à la pause-café qu’aujourd'hui il va falloir aussi composer avec ceux qui ont la « triskaïdékaphobie », la phobie du nombre treize, même si nous ne sommes pas un vendredi. Pour terminer le petit tour du BeMac du mardi 13 septembre 2022, le 266 et 267e « Before de la Machine à café » de ce treizième jour de septembre, nous fêtons la Saint Aimé.
Journée mondiale des programmeurs et codeurs de tous poils

C’est la journée mondiale contre la Septicémie


Ce mardi, c’est la journée mondiale contre la Septicémie, qui est surtout l’occasion d’attirer l’attention sur une affection peu médiatisée qui fait pourtant le même nombre de victimes que l’infarctus du myocarde dans les pays industrialisés selon l’Institut Pasteur.

D’ailleurs, on peut y lire sur le site de l’Institut Pasteur que « Le sepsis est la conséquence d’une infection grave qui peut commencer localement (péritonite, pneumonie, infection urinaire, infection sur cathéter, etc.). Elle touche généralement des patients dont le système immunitaire est affaibli. Lorsqu’elle se produit après un acte chirurgical lourd ou une traumatologie, on évoque alors une infection nosocomiale ».

Et dans ce cas, toutes les bactéries, même celles présentes naturellement à la surface de la peau ou dans la gorge, normalement non pathogènes, peuvent être responsables de sepsis. En France, la mortalité des patients atteints d’un sepsis est de 27%, mais la mortalité de la forme la plus grave (le choc septique) peut atteindre 50%.

Publicité

C’est aussi la Journée mondiale des programmeurs et développeurs


C'est une de ces journées qui a été « recodée » plus d’une fois sur le calendrier. Dans un premier temps, elle a été fêtée le 7 janvier, pour ensuite être célébrée le 13 septembre. Et, comme tout bon programmeur qui se respecte, elle prend en compte les années bissextiles et dans ce cas, on fête cette journée particulière le 12 septembre ( le 256e jour de l’année soit 2 à la puissance 8, les Geeks comprendront ). Il n’y a qu’un programmeur ou un codeur fou pour raisonner de la sorte !

Certains diront que c’est la journée des geeks, mais c’est surtout la journée de ceux qui ont permis l’essor d’Internet, des systèmes d’exploitation ou des logiciels dont nous nous servons chaque jour, sans oublier notre Smartphone et ses applications. D’ailleurs, essayez de vous passer de tout cela durant une semaine pour voir que sans les Geeks, le monde serait bien terne. Ou alors, vous allez enfin ouvrir les yeux sur ce qui se passe réellement autour de vous.

Pour revenir à l'origine de cette journée selon Wikipédia, il faut se rendre en Russie ou Valentin Balt, alors employé de l'entreprise de web design Parallel Technologies en 2002, a mené l'adoption de ce 256e jour de l'année comme jour officiel des programmeurs. Le 11 septembre 2009, le président de la Russie, Dmitry Medvedev signa le décret, officialisant le 256e jour de l'année comme jour de congé des programmeurs. Certains diront que ce jour-là, le nombre d'attaques de serveurs est largement moindre que les autres jours, même si l'on sait tous pertinemment qu'un vrai geek / programmeur ne prend pas de jour de congés.

Publicité

Le mot du jour : Triskaïdékaphobie


C’est le mot qu’il faudra placer dans votre conversation du jour à la pause-café : « Triskaïdékaphobie ». Et ne cherchez pas à savoir si nous avons eu un accident de clavier avec un mot qui ressemble plus à du Russe qu’autre chose, ce n’est pas le cas, il est très bien écrit. Nous n’avons pas voulu faire le parallèle avec la Journée mondiale des programmeurs, développeurs et celles de tous les geeks. Et pour le prononcer impeccablement du premier coup, il va falloir vous entrainer !

La triskaïdékaphobie est la phobie du nombre treize. C’est une superstition qui est surtout mise en avant le vendredi 13, le jour des superstitieux et le jour du jackpot pour la Française des jeux avec le Super Loto ou l’EuroMillions.

Allez, il y a surement dans votre entreprise une ou des personnes qui sont superstitieuses, qui font de la triskaïdékaphobie tout au long de la journée, évitant de réserver la table 13 au restaurant, n’allant jamais au 13ème étage du bâtiment de l’entreprise, ne lisant pas la page 13 du rapport mensuel…

( Temps de lecture : 3 minutes | L’illustration de notre article provient de Pexels sur le site Internet Pixabay. Si l’image vous intéresse, vous pouvez faire un don sur le site avant de la télécharger )
 
Voir les commentaires  
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.