x

C’est la Journée internationale de la Samba avec un vrai temps de chien ( BeMac N°69 )

Publié le et mis à jour le
 
C’est le BeMac du jeudi 2 décembre 2021, le 69e « Before de la Machine à café », à l’approche du week-end. Ce jeudi, c’est la Journée internationale de la Samba et aussi la Journée internationale pour l’abolition de l’esclavage. C’est aussi la Sainte Viviane et le mot ou plutôt l’expression du jour à placer dans la conversation ce matin à la pause-café est : « temps de chien ».
Le BeMac du jeudi 2 décembre 2021 en 3 minutes

C’est la Journée internationale de la Samba


Alors que les températures baissent de plus en plus à quelques jours de l’arrivée de l’hiver, la 5e vague de l’épidémie de Covid-19 continue à progresser dans tous les départements avec un nombre de cas qui ne cessent d’augmenter, des services de réanimation qui se remplissent petit à petit dans les hôpitaux. Mais il ne faut pas pour autant être pessimiste, surtout avec la Journée internationale de la Samba ce 2 décembre, de quoi se changer les idées, bouger et retrouver le sourire le temps d’une Samba.

Publicité


L’origine réelle de la Samba est inconnue même si certains l’attribuent à la danse rituelle angolaise « Semba », pour d’autres les véritables racines de la Samba proviennent des rythmes « Lundu » du Brésil au XVIIIe siècle. Quoi qu’il en soit, nous sommes tous d’accord pour dire que la Samba évoque pour tout le monde Rio de Janeiro et le Brésil, le pays où cette danse prend sa source depuis le début du siècle dernier. Et qui dit Samba dit carnaval. Comme le dit si bien ConnectBrazil.com, « il existe des Sambas pour célébrer la vie, l’amour, une journée ensoleillée, ou même une journée nuageuse. La Samba fait partie de la philosophie, de la danse et du sang des Brésiliens du monde entier ».

Alors, montez le son, lancez la vidéo et oubliez que ce jeudi est un jour comme les autres, aujourd’hui c’est Samba !

Bellini - Samba De Janeiro



C’est aussi la Journée internationale pour l’abolition de l’esclavage


Pour ceux qui pensent que l’esclavage fait partie du passé colonial de plusieurs pays, il n’en est rien et l’actualité est là pour nous le rappeler quotidiennement, aujourd’hui encore plus de 40 millions de personnes sont victimes du travail forcé à travers le monde. Au 21ème siècle, il y a ce que l’on appelle l’esclavage moderne qui a remplacé les chaines et les boulets des colonies par du travail forcé dans des camps, la prostitution, le travail des enfants dès leur plus jeune âge, la servitude par la dette comme le pratiquent couramment les passeurs de migrants. Et la traite d’êtres humains est encore toujours pratiquée dans certaines régions du globe malheureusement.

Comme nous l’explique le site des Nations Unies : « La Journée internationale pour l’abolition de l’esclavage commémore l’adoption par l’Assemblée générale des Nations Unies de la Convention pour la répression et l’abolition de la traite des êtres humains et de l’exploitation de la prostitution d’autrui du 2 décembre 1949. L’objectif de cette journée est d’éradiquer les formes contemporaines d’esclavages telles que la traite d’êtres humains, l’exploitation sexuelle, le travail des enfants, les mariages forcés et le recrutement forcé d’enfants dans les conflits armés ».

Publicité

L’expression du jour : temps de chien


C’est le mot ou plutôt l’expression qu’il faudra essayer de placer dans votre conversation du jour à la pause devant la machine à café : « temps de chien ». C’est le genre d’expression que l’on a l’habitude de dire plusieurs fois par mois, quand ce n’est pas plusieurs fois par jour. Certains lui préféreront : un temps pourri, un temps à ne pas mettre un chat dehors et pour les plus catégoriques : un temps de merde.
C’est le genre d’expression que l’on « case » régulièrement à la pause autour de la machine à café. Il faut dire qu’en ce moment, quand on cherche un sujet de discussion, c’est soit crise sanitaire, soit politique, soit météo. Sinon, remontez de quelques paragraphes cet article, montez le son et lancez la vidéo histoire de vous changer les idées. Samba !

C’est la Sainte Viviane


Aujourd’hui, nous fêtons la Sainte Viviane. Venant du latin vivo, vivere qui veut dire vivre, durer, Viviane est un prénom essentiellement féminin. Bibiane, Viviane ou Vivienne est une vierge qui, selon la tradition, connut la gloire du martyre à Rome sous l’empereur Julien en 363. Sanctifiée, elle est honorée le 2 décembre. Son tombeau est érigé dans une chapelle qui est devenue la basilique Sainte-Marie-Majeure (dixit Wikipedia ).

Un bon jeudi à tous !

( Temps de lecture : 3 minutes | L’illustration de notre article provient d’un café à Port-Vecchio sur un air de Samba )
 
Voir les commentaires  
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.