x

C’est la Journée mondiale de la science et le récap des annonces d’Emmanuel Macron ( BeMac N°53 )

Publié le et mis à jour le
 
C’est le BeMac du mercredi 10 novembre 2021, le 53e « Before de la Machine à café » de ce milieu de semaine. Aujourd’hui c’est la Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement, tout un programme me direz-vous et il ne reste que 45 jours avant Noël. D’ailleurs, en parlant de programme, petit récap, petite piqûre de rappel concernant les annonces d’Emmanuel Macron hier soir à 20 heures. C’est aussi la Saint Léon et le mot ou plutôt l’expression du jour à placer dans la conversation aujourd’hui à la pause-café est : « Pousser le bouchon un peu loin ».
Le BeMac du mercredi 10 novembre 2021 en 3 minutes

C’est la Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement


Ce mercredi, nous fêtons la Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement, une 20ème édition qui doit faire face au changement climatique et à la pandémie. D'ailleurs, le thème retenu cette année est Bâtir des communautés prêtes pour le changement climatique. Cette journée mondiale vise avant toute chose à promouvoir le partage de la science à travers du monde, en ne la réservant pas qu'aux pays riches, mettre en avant les défis qui devront être relevés dans les prochaines décennies, les prochaines années.

Publicité

Comme nous l'explique le site des Nations Unies : « Le champ de la science est immense. Chaque année, la Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement permet de rappeler l'importance et la pertinence de la science dans la vie quotidienne, mais aussi d'insister sur la nécessité de faire participer le public aux débats sur les questions scientifiques émergentes ».

Piqûre de rappel sur les annonces d’Emmanuel Macron hier soir


On ne peut pas parler de la journée mondiale de la science sans penser aux défis que le monde entier doit encore relever pour éradiquer définitivement la pandémie de Covid-19. Et cela passera par la mutualisation des recherches et des moyens si l’on veut arriver à stopper l’impact de la crise sanitaire dans les prochains mois, ou prochaines années.

Hier soir, le président de la République Emmanuel Macron s’est exprimé lors d’une nouvelle allocution, un discours présidentiel qui devait faire le point sur la pandémie et la hausse des contaminations en France et accessoirement parler d’autres sujets comme la reprise économique, la COP26... la liste étant très longue. Et le discours qui en a découlé a plus fait penser à un discours de candidat présidentiel que président selon l’opposition. Quoi qu’il en soit, il est tout de même revenu sur la principale préoccupation des Français et du monde entier : une crise sanitaire qui ne semble pas marquer le pas et qui repart de plus belle dans certaines régions d’Europe.

Exit le confinement ou le couvre-feu, sans oublier l’attestation dérogatoire de déplacement, le retour des cercles et des 10, 20 km autour de chez soi. Il a annoncé qu’il y aurait bien la dose de rappel, une troisième dose de vaccin pour conserver son pass sanitaire. Les plus de 65 ans devront justifier d’un rappel à partir du 15 décembre pour pouvoir « prolonger la validité » de leur pass sanitaire. De là à se dire que ce n’est pas la dernière fois, il n’y a qu’un pas selon certains.

Publicité


Et pour les « primo » seniors, une campagne de rappel sera lancée à compter du mois de décembre à destination des 50 - 64 ans pour les inviter à se faire vacciner avec la dose de rappel, même si pour l’instant, cela ne rentre pas dans le cas de l’obligation. Mais l’on n’est pas encore en décembre et d’ici là, les contours de la campagne de rappel seront affinés, et l’obligation sans doute ajoutée.

Il a aussi expliqué que le contrôle du pass sanitaire va être renforcé pour les arrivées depuis d’autres pays. Le masque à l'école à partir de 6 ans « sera aussi pour le moment maintenu » et il redevient obligatoire à l’école élémentaire dans toute la France à partir de lundi prochain, alors que depuis la rentrée des vacances de la Toussaint, seuls 61 départements étaient concernés par cette obligation. Pour le reste, il y a les chômeurs qui devront montrer qu’ils recherchent activement du travail, montrer patte blanche au risque de se faire suspendre les allocations chômage. Il a aussi précisé qu’à compter du 1er décembre prochain, il faudra avoir travaillé au moins six mois dans les deux dernières années pour pouvoir être indemnisé, contre quatre mois de travail actuellement.

Pour les autres annonces, il y a aussi expliqué que la réforme des retraites était mise en pause en attendant de meilleures conditions. Pour terminer, sur la question de l’énergie, il a annoncé que « nous allons relancer la construction de réacteurs nucléaires dans notre pays et continuer de développer les énergies renouvelables ».

Autant de sujets que vous pourrez débattre à la pause-café ce matin !

L’expression du jour : Pousser le bouchon un peu loin


C’est le mot ou plutôt l’expression qu’il faudra essayer de placer dans votre conversation du jour à la pause devant la machine à café : « Pousser le bouchon un peu loin ». Et ceux qui devront sans doute passer par la dose de rappel du côté du vaccin contre le Covid-19 se rappellent sûrement un certain poisson rouge qui mangeait toutes les mousses au chocolat au siècle dernier.

C’est une expression qui est un peu passée de mode et qui n’a rien à voir avec le fait de vouloir enfoncer le bouchon dans la bouteille de vin et le pousser un peu loin, ni au fait de coller la voiture qui est devant vous à 8 heures du matin sur le périphérique pour essayer de pousser le bouchon, au passage cela ne fonctionne pas du tout. En fait, l’on ne sait pas trop d’où vient cette expression même si certains avancent l’idée que cela pourrait avoir un rapport avec le jeu du bouchon.

Aujourd’hui, si votre chef de service vous en rajoute une couche au point d’abuser, vous pourrez lui dire qu’il pousse le bouchon un peu loin, qu’il exagère et dépasse les bornes.

Tu pousses le bouchon un peu trop loin Maurice




Publicité

La fête du jour : Saint Léon


Ce mercredi 10 novembre, nous célébrons la Saint Léon. Léon 1er le Grand fut pape de 440 à 461. Il est connu pour son intervention dans les controverses christologiques du Ve siècle : sa position doctrinale exprimée dans le Tome à Flavien fut adoptée comme la doctrine orthodoxe au concile de Chalcédoine en 451. Face au délitement du pouvoir impérial, il négocia en 452 avec Attila la retraite des hordes hunniques et en 455 avec Genséric la survie de Rome. Il est considéré comme saint et docteur de l'Église par l'Église catholique romaine qui le célèbre le 10 novembre ( dixit Wikipedia ).

Un bon mercredi à tous !

( Temps de lecture : 3 minutes | L’illustration de notre article provient d’une photo à Porto-Vecchio qui n’a rien à voir avec la réalité, depuis ce matin, l’on a plutôt l’impression de se trouver en Bretagne ! )
 
Voir les commentaires  
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus.