x

C’est la Journée mondiale de la vue et la journée nationale de la qualité de l’air ( BeMac N°34 )

Publié le et mis à jour le
 
C’est le BeMac du jeudi 14 octobre 2021, le 34ème « Before de la Machine à café » avec la fin de semaine qui approche. Après avoir bien mangé hier à l’occasion de la Journée mondiale du burger, aujourd’hui place à la santé avec la Journée mondiale de la vue dont le thème cette année est « #LoveYourEyes », « #AimeTesYeux » en français. C’est aussi la Saint Juste, le mot du jour à placer dans une conversation aujourd’hui est : « Anosmie », même si au départ nous étions partis sur « Agueusie ».
Le BeMac du jeudi 14 octobre 2021 en 3 minutes

C’est la Journée mondiale de la vue


Comme le disait si bien Jean Gabin à Michèle Morgan dans « Quai des brumes » : T’as de beaux yeux, tu sais. Et il aurait pu ajouter que c’est encore mieux si l’on en prend soin. Ce jeudi 14 octobre, c’est la Journée mondiale de la vue, l’occasion de vérifier à quand remonte la dernière consultation chez l’ophtalmologiste, afin de voir si votre vue ne baisse pas ou si vos lunettes sont encore adaptées à votre vision. En moyenne, il est conseillé de le voir au moins une fois tous les deux ans, un peu comme une révision oculaire. Ces dernières années, la disparité médicale fait que l'accès aux soins se détériore dans un grand nombre de régions et de départements et qu’il est devenu très compliqué d’avoir un rendez-vous dans un délai raisonnable, même si des sites Internet comme Doctolib permettent de faire le tour des spécialistes en un clin d’œil.

Comme nous l’explique Iapb.org, « presque tous les habitants de la planète seront confrontés à un problème de santé oculaire au cours de leur vie et plus d'un milliard de personnes dans le monde n'ont pas accès à des services de soins oculaires ». D’où l’importance de se rendre chez un professionnel pour prévenir la perte de la vue, protéger, préserver et privilégier la vision.

À quand remonte votre dernier rendez-vous chez le « zieutiste » ?

Publicité


C’est aussi la journée nationale de la qualité de l’air


Restons dans les 5 sens. Après la vue et sa journée mondiale et le goût hier avec le burger, dont nous avons ouïe dire que cela a été un grand succès, aujourd’hui nous parlons aussi de l’odorat avec l’air que nous respirons. Le Ministère de la Transition écologique organise la Journée nationale de la qualité de l’air, chaque année, le 14 octobre. Sur le site Internet ecologie.gouv.fr, l’on peut y lire que « ce rendez-vous de mobilisation individuelle et collective a un objectif : sensibiliser les citoyens à l’importance de la qualité de l’air que nous respirons, tout en valorisant les bonnes pratiques pour le préserver et protéger sa santé au mieux lorsqu'il se dégrade ». Collectivités, associations, entreprises, écoles et citoyens... Tout le monde peut participer en proposant un événement pédagogique sur la qualité de l'air ou sur les bonnes pratiques pour lutter contre la pollution de l’air.

Les enfants pauvres sont plus vulnérables à la pollution de l’air


Il y a urgence pour certaines grandes agglomérations où la qualité de l’air est régulièrement épinglée dans les médias, surtout pour les villes traversées par un grand maillage routier ou proches de zones industrielles. Le transport routier est l’une des principales sources de pollution atmosphérique (63% pour les oxydes d’azote).

Cette année, ce sont les jeunes qui sont à l’honneur, pour les sensibiliser à la pollution de l'air et à ses enjeux. Le Réseau Action Climat et UNICEF France a publié un rapport sur l’impact de la pauvreté sur l’exposition et la vulnérabilité des enfants à la pollution de l’air extérieur, et ce qui en ressort c’est que les enfants pauvres sont plus vulnérables à la pollution de l’air. En France, plus de trois enfants sur quatre respirent un air pollué. Un chiffre qui s’explique par une exposition plus importante à la pollution atmosphérique dans les villes, où vivent la plupart des enfants.

Publicité

Le mot du jour : Anosmie


C’est le mot qu’il faudra placer dans votre conversation du jour à la pause-café : « Anosmie ». Et pour une fois, sans jeu de mot aucun, même si au départ nous étions partis sur « Agueusie », il ne s’agit pas d’une faute de clavier ! Le mot est très bien écrit.

C’est le genre de mot que vous pouvez tenter de placer dans une conversation à la pause pour parler du fait que vous ne sentez plus les mauvaises odeurs dans votre entreprise ou dans votre ville. Vous êtes victime d’une diminution ou d’une perte d’odorat, un peu comme le fait, chez certaines personnes, ce satané virus. Et le second mot auquel nous pensions, l’agueusie, concerne l’absence de sensibilité gustative. Quand on vous dit que nos sens seront à l’honneur aujourd’hui. Et si vous voulez, vous pouvez aussi ajouter sur un ton humoristique : Toi qui as de bons yeux, écoute comme cela sent !

La fête du jour : Saint Juste


Ce jeudi 14 octobre, nous fêtons les Juste. Saint Juste, 13e évêque de Lyon, Just de Lyon au IV siècle, qui vécut les deux dernières années de sa vie parmi les religieux dans le désert en Égypte.. ( dixit Wikipédia ). Un prénom qui est un brin désuet aujourd’hui, mais dont vous vous rappelez surement la scène mémorable entre Pierre Brochant et François Pignon dans le « Dîner de cons ».

Juste Leblanc "Le dîner de cons"





Un bon jeudi à tous !

( Temps de lecture : 3 minutes | L’illustration de notre article provient d’une capture du PDF de Réseau Action Climat et UNICEF France que nous avons touché d’un clic de souris ! )
 
Voir les commentaires  
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.