x

Le Dr James Naismith est à l'honneur sur Google ainsi que les « treize règles originelles » du basket-ball

Publié le et mis à jour le
 
Le Dr James Naismith est à l'honneur sur Google et par la même occasion les règles du basket-ball. Si vous vous rendez sur la page d’accueil du moteur de recherche Google, vous avez sans doute remarqué que l’habituel logo de ce dernier a été une nouvelle fois remplacé par un Doodle en image et animé intitulé « Le Dr James Naismith est à l'honneur ». Ce dernier nous propose de revenir sur l'inventeur du basket-ball et plus particulièrement sur les « treize règles originelles » qui ont été publié ce jour de 1892 dans le journal officiel du Springfield College, The Triangle. Le basket-ball était né !
Le Dr James Naismith est à l'honneur sur Google
Si vous vous rendez sur la page d’accueil de votre moteur de recherche préféré, vous remarquerez que l’habituel logo de la firme a été une nouvelle fois remplacé par un Doodle en image et animé intitulé « Le Dr James Naismith est à l'honneur ». Et si vous vous demandez le pourquoi de cette date si précise qui ne correspond ni à l'anniversaire de a naissance, ni à celle de sa mort, comme nous l’explique Google : « Le Doodle d'aujourd'hui rend hommage à l'éducateur physique, professeur, médecin et entraîneur canado-américain, le Dr James Naismith, qui a inventé le jeu de basket-ball en 1891. En ce jour de l'année suivante, Naismith a annoncé le nouveau jeu et ses règles originales dans les pages du "Triangle", un journal de l'école de Springfield College. Après des débuts modestes dans le gymnase d'une école, ce sport est devenu un colosse international pratiqué aujourd'hui dans plus de 200 pays. ».

Publicité


Le 15 janvier 1892, les « treize règles originelles » sont donc publiées pour la première fois dans le journal officiel du Springfield College, The Triangle. Parmi ces dernières ont y retrouve « Un but est marqué quand la balle est envoyée dans le panier depuis le sol et y demeure, ceci nécessite que ceux qui défendent le point ne touchent la balle, ni n'empêchent le point. Si la balle reste en équilibre sur le bord du panier et que les défenseurs bougent le panier, on comptera le point. », ou bien « Un joueur ne peut pas courir en tenant la balle. Le joueur doit la relancer de l'endroit où il la récupère. Une tolérance est accordée à un joueur qui attrape le ballon alors qu'il court à bonne vitesse mais essaie de s'arrêter. ». Vous pouvez les retrouver sur la page Wikipédia consacrée aux « treize règles originelles ». Il faut aussi savoir que la version originale de ce document a été mise aux enchères et adjugée en 2010 pour 4,3 millions de dollars.

Pour en revenir à l'inventeur du basket-ball, James Naismith est né le 6 novembre 1861, près de la ville d'Almonte dans l'Ontario, au Canada. En 1890, a accepté un poste d'instructeur au YMCA International Training College de Springfield, dans le Massachusetts et c'est dans cet établissement qu'il a mis au point le basket-ball, un jeu qui devait permettre aux étudiants de faire du sport en intérieur pendant les hivers rigoureux de la Nouvelle-Angleterre. Avec deux paniers de pêche, un ballon de football et seulement quelques règles, le jeu de basket-ball était né. D'ailleurs, sur le Doodle animé, l'on peut voir que ce dernier représente la salle de sport en intérieur avec un panier de basket en bois, ainsi que James Naismith en train de prendre des notes, avec en arrière plan, la neige que l'on voit tomber au travers de la fenêtre, et surtout deux élèves qui jouent au basket-ball. Comme quoi, parfois l'invention d'un sport tient à peu de choses, des caisses de bois et de bonnes idées.

( Illustration : capture Doodle Google )
 
Voir les commentaires  
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.