x

Windows 7 - Fin des mises à jour en janvier 2020 sauf pour certains utilisateurs

Publié le
 
Si vous êtes possesseur d'un PC fixe ou portable et que ce dernier embarque Windows 7, il va sans doute falloir songer à passer à Windows 10, sauf si vous êtes prêt à mettre la main à la poche pour payer. Le 14 janvier 2020 sonnera la fin du support de Windows 7 et Microsoft ne proposera plus de mises à jour de sécurité, sauf pour certains. Les explications...
Le support de Windows 7 touche à sa fin

Le support de Windows 7 touche à sa fin


Clap de fin pour Windows 7 d’ici quelques semaines, le 14 janvier 2020, Microsoft n’assurera plus le support de son ancien système d’exploitation, cela veut donc dire qu’il n’y aura plus de mises à jour de sécurité. Les utilisateurs ayant encore le système d’exploitation Windows 7 sont donc invités/incités à migrer vers un OS plus récent, c’est-à-dire Windows 10.

Pour ceux qui se demandent pourquoi Microsoft a choisi cette date de fin au lieu de la mettre en début ou fin de mois, c’est tout simplement que le jour des updates mensuel, le patch Tuesday, est proposé en téléchargement chaque second mardi du mois, en l’occurrence le 14 janvier prochain.

D’ailleurs, cela avait été clairement indiqué sur le site support « Cycle de vie de support de Windows 7. Microsoft s'est engagé à assurer pendant 10 ans le support de Windows 7, lors de sa parution le 22 octobre 2009. À la fin de cette période de 10 ans, Microsoft cessera de prendre en charge Windows 7 afin de consacrer ses investissements à la prise en charge de nouvelles technologies et de nouvelles expériences. Le jour de la fin de la prise en charge de Windows 7 sera précisément le 14 janvier 2020. Après cette date, l'assistance technique et les mises à jour logicielles de Windows Update permettant de protéger votre PC ne seront plus disponibles pour le produit. Microsoft vous conseille vivement de passer à Windows 10 avant janvier 2020 pour éviter de vous trouver dans une situation où vous aurez besoin d’un service ou d’un support qui ne sera plus disponible. »


La fin de Windows 7 le 14 janvier 2020 ?


Bon rassurez-vous, le 14 janvier prochain votre « vieux » système d’exploitation ne va pas s’arrêter de fonctionner et vous pourrez continuer à vous en servir tout en recevant de manière régulière des invitations de la part de Microsoft pour upgrader vers Windows 10, vous savez, la petite fenêtre de notification qui apparait régulièrement en bas à droite ces derniers mois. Par contre, en cas de faille de sécurité avérée dans l’environnement Windows, vous ne pourrez pas bénéficier du patch de sécurité (sauf cas exceptionnel). En ce qui concerne les logiciels ou les navigateurs comme Google Chrome, Firefox et Internet Explorer, ils restent compatibles et cela devrait être le cas durant plusieurs mois encore.

Près de 30 % d’utilisateurs sont encore sous Windows 7


Coté chiffre, selon StatCounter, pour le mois de novembre 2019, Windows 10 représente 64,7 % des utilisateurs des OS de Microsoft, Windows 7 27,45 %, Windows 8.1 4,97 %, l’antédiluvien Windows XP 1,29 % et pour fermer la marche Windows 8 est à 1,22 % et Windows Vista 0,31 %. On remarque donc que Windows 7 est encore bien présent sur les PC.

Profiter des mises à jour jusqu’en 2023 légalement ou pas


Microsoft propose de prolonger le support de Windows 7 à condition de mettre la main à la poche et ainsi profiter du « support étendu » de l’OS jusqu’en 2023. L'offre « Windows 7 Extended Security Updates », Windows 7 ESU, sera notamment disponible pour tous les clients de licences en volume avec une édition Professionnelle et Entreprise, tout en sachant que les mises à jour « Windows 7 Extended Security Updates » coûteront entre 25 $ et 200 $ par poste de travail et par an.

Mais des petits malins ont trouvé le moyen de contourner cette limitation pour permettre l’installation de mises à jour sans payer. Un logiciel, baptisé BypassESU, permet de contourner le test qui permet à Microsoft de vérifier que le système est éligible au support étendu. Pour faire simple, il permet de contourner l'opération de vérification des clés ESU et permet l'installation de l'ESU de test. Microsoft ne devrait pas tarder à réagir et mettre en place un correctif afin de bloquer ce contournement, que les hackers se hâteront de pirater... Le jeu du chat et de la souris ne fait que commencer.

En attendant, si vous le pouvez, faites la mise à jour vers Windows 10, si votre PC n’est pas trop obsolète, la licence ne coûte que quelques euros sur Internet (licence OEM Windows 10 Pro / Home) et il vous faudra juste tester que votre matériel est compatible, télécharger le logiciel de mise à jour « MediaCreationTool.exe » et le lancer pour « Mettre à niveau ce PC maintenant ». N’oubliez pas de faire un backup complet de vos données sur un disque dur externe auparavant, on ne sait jamais.
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.