x

Google Translator Toolkit ne sera plus disponible après le 4 décembre prochain

Publié le
 
Si vous êtes un adepte des traductions et que vous vous servez du service Google Translator Toolkit, dès demain, Google Translator Toolkit rejoindra la longue liste des services ayant définitivement été arrêtés par la Firme de Mountain View, il rejoindra Google Plus, Google URL Shortener, ou YouTube Gaming pour ne citer qu’eux. Les explications…
Clap de fin pour Google Translator Toolkit
Clap de fin pour le service Google Translator Toolkit. Google a annoncé que « Le Kit du traducteur ne sera plus disponible après le 4 décembre 2019 » après 10 ans de bons et loyaux services. Vous avez donc jusqu’à demain pour télécharger vos données depuis la page « translate.google.com/toolkit/ ». Et si vous n’avez pas eu le temps de le faire, il vous sera encore possible de télécharger l’ensemble de vos données après le 4 décembre en vous rendant sur « Google Takeout ».

Pour expliquer la fermeture de son service, Google indique que « Google Kit du traducteur a été lancé il y a plus de 10 ans pour aider nos utilisateurs, nos traducteurs ainsi que les internautes du monde entier à créer et à partager des traductions. À nos débuts, il existait peu de services basés sur le Web pour les utilisateurs qui souhaitaient traduire du contenu. Or, aujourd'hui, ils disposent de nombreux outils performants, dont Google Traduction (qui reste disponible et n'est pas affecté par l'arrêt de ce service). Après toutes ces années et des milliards de mots traduits, nous avons constaté une certaine diminution de l'utilisation du Kit du traducteur, ce qui nous amène aujourd'hui à arrêter définitivement ce service. Nous tenons à remercier chaleureusement nos utilisateurs du monde entier. »



Vous l’aurez donc compris à la lecture du dernier paragraphe, Google Traduction n’est pas affecté par cette fermeture et il restera pleinement fonctionnel après le 4 décembre. Vous pourrez donc continuer à traduire les pages à la volée avec le plugin « Google Traduction ». D’ailleurs, ce dernier s’est amélioré au fil des ans même si cela ne frise pas encore la perfection.

Et pour ceux qui ont régulièrement du texte à traduire, vous pouvez aussi essayer « Deepl », un service de traduction que nous vous avions présenté il y a quelques mois « DeepL pourrait bien révolutionner votre manière de faire des traductions », un service de traduction que vous adopterez sans aucun doute après l’avoir essayé avec ses 72 combinaisons de langues disponibles.
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.