YouTube - Google durcit les règles de monétisation des chaînes YouTube

Publié le et mis à jour le
 
Si vous êtes gestionnaire d’une chaîne sur YouTube ou si vous souhaitez publier des vidéos sur YouTube afin de gagner quelques euros avec Adsense, il faudra d’ici quelques jours montrer patte blanche et avoir un nombre d’abonnés et de vues conséquents pour espérer pouvoir continuer ou commencer à y diffuser des publicités. Google a annoncé plusieurs changements qui entreront en vigueur le 20 février prochain. Les explications…
Aperçu gestion de chaîne YouTube TSO
2018 risque d’être une année compliquée pour les gestionnaires de chaînes sur le site de partage vidéo, Google a en effet annoncé sur son blog qu’il va opérer plusieurs changements à compter du 20 février prochain et cela ne risque pas de plaire aux petits éditeurs qui peine à « recruter » des abonnés et fédérer une communauté comme « Cyprien », « Squeezie » ou « Norman » pour ne citer que les trois plus connus en France.

Si jusqu’à présent il fallait avoir atteint au moins 10 000 vues pour avoir le droit d’ajouter de la publicité sur les vidéos mises en ligne, à compter du 20 février prochain vous devrez avoir au minimum 1 000 abonnés et surtout avoir cumulé 4 000 heures de visionnage au cours des 12 derniers mois pour espérer encore avoir le droit de mettre des bannières de publicités « Adsense ». Autant dire que les petits éditeurs ne devraient plus pouvoir mettre des pubs après cette date.



D’ailleurs, selon YouTube ce changement devrait concerner un grand nombre de Youtubeurs, selon le site de partage 99 % des chaînes concernées par ce changement génèrent moins de 100 $ par an et 90 % moins de 2,50 $ pour le mois dernier. Autant dire que beaucoup de chaînes risquent d’être impactées par ces nouvelles règles et que le nombre de vidéos mises en ligne chaque jour va sans doute être revu à la baisse dans les prochaines semaines, la carotte des revenus publicitaire étant le cheval de bataille de beaucoup de Youtubeurs. Pour le bon côté, cela permettra sans aucun doute d’avoir moins de vidéos « limites » ou juste là pour faire de la « vue » et cela va en continuité de l’affaire « Logan Paul » à la fin de l’année dernière.

Pour ceux qui ne baisseront pas les bras et qui seront en dessous des 1 000 abonnés et surtout en dessous des 4 000 heures de visionnage au cours des 12 derniers mois, Google indique sur son blog que « Lorsqu'ils atteindront 1 000 abonnés et 4 000 heures de visionnage, ils seront automatiquement réévalués selon des critères stricts afin de s'assurer qu'ils sont conformes à nos politiques. De nouveaux canaux devront s'appliquer, et leur application sera évaluée lorsqu'ils atteindront ces paliers. » Pour les autres, ceux qui n’ont pas atteint le seuil limite d’abonnés et de visionnage, ils recevront ce qu’ils ont déjà gagné selon les règles d’Adsense (avec la limite du seuil de paiement).

Après Adsense et des changements dans l’affichage de la publicité en ligne, Google ayant modifié la façon dont il achète les impressions sur les URL non explorées le 15 décembre dernier avec des enchères plus restrictives sur les demandes d'annonces provenant d'URL qui ne sont pas utilisées, c’est au tour de YouTube d’être plus restrictif dans l’affichage des bannières afin d’éviter que les publicités des annonceurs ne s’affichent sur du contenu non pertinent.

Et vous, pensez-vous que ce changement de politique aura un impact dans le nombre de vidéos mises en ligne chaque jour sur YouTube ?

(Source : Youtube-creators.googleblog.com)
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.