x

Le premier ministre se met au chat sur le net

Publié le
 
La nouvelle peut faire sourire mais le premier ministre pour ne pas rester à l’écart des nouvelles technologies a décidé de prendre la parole sur un chat. Cela se déroulera le mardi 1er juin de 19h à 20h…
Selon le site officiel du premier ministre :


C'est la première fois qu'un Premier ministre dialoguera en direct avec les internautes par le biais des nouvelles technologies, Web, SMS et Wap.
Le Premier ministre souhaite ainsi s'adresser directement aux Français toujours plus nombreux à utiliser Internet, comme l'ont montré les chiffres récemment publiés : 23 millions d'internautes, 1 million de nouveaux foyers équipés en PC et 2 millions d'internautes supplémentaires l'an passé, plus de 4 millions d'abonnés au haut débit en avril 2004.
Il souhaite également marquer une nouvelle fois son engagement personnel pour soutenir le développement de la société de l'information.
Cet engagement s'est illustré à travers divers projets menés par le Gouvernement, tels que la campagne de communication gouvernementale "Internet déclaré d'utilité tout public", lancée en novembre 2003, ou encore l'impulsion décisive donnée au développement de l'administration électronique avec le lancement du projet ADELE en février 2004, et enfin le vote des lois pour la confiance dans l'économie numérique et pour les communications électroniques, qui mettent le droit français en phase avec la nouvelle donne numérique.

A quand notre président sur un chat pour lui dire ce que nous pensons de la loi LEN smiley
En attendant espérons que cela permette une meilleure harmonie dans les accès internet de par l ‘hexagone .
 
Voir les commentaires  
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.