x

Amazon.fr – La panne de dimanche était due à une défaillance matérielle

Publié le et mis à jour le
 
Dans la nuit de dimanche, plusieurs sites Amazon dont Amazon.fr pour la France ont subi une panne et sont restés inaccessibles durant plus d’une demi-heure. Dans un premier temps, WikiLeaks a été pointé du doigt avant qu’Amazon n’annonce qu’il ne s’agissait que d’une panne matérielle.
Amazon.fr en panne dimanche
Il faut dire que depuis l’affaire WikiLeaks tous les acteurs concernés sont aux aguets. Amazon ayant arrêté l’hébergement du site sur ses serveurs suite à la mise en ligne de milliers de câbles diplomatiques des Etats-Unis cela avait entraîné une levée de boucliers contre le site marchand, les défenseurs de WikiLeaks ayant promis de faire des attaques des serveurs d’Amazon par déni de service DDoS, attaques qui avaient auparavant affecté les sites de MasterCard et Visa qui avaient suspendu le traitement des dons à Wikileaks. Il n’en fallait pas moins pour tout de suite penser aux défenseurs de WikiLeaks.

Ce matin, selon Reuters, Amazon aurait déclaré que la brève interruption de ses sites européens (Angleterre, Allemagne, France, Espagne, Italie) serait due à une défaillance matérielle de son réseau de centre de données européen et non le résultat d'une tentative de DDoS, comme on aurait pu le penser.



Par ailleurs, ce week-end le mouvement Anonymous a déclaré changer de stratégie en multipliant les miroirs de WikiLeaks pour diffuser les câbles diplomatiques des Etats-Unis et vouloir cesser les cyber-attaques.

A quelques jours de Noël, une panne qui aura eu le mérite de mettre en avant le site marchand Amazon.fr dans les médias français.
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.