x

Facebook - L'apéro saucisson et pinard est interdit par la préfecture

Publié le
 
Ces derniers jours l’apéro « saucisson et pinard » fait la une des médias, non parce que ce dernier est organisé une nouvelle fois sur Facebook, mais surtout par son caractère xénophobe et raciste. Mis en ligne fin mai,  cet apéro Facebook avec alcool et viande de porc devait avoir lieu le 18 juin dans le quartier de la Goutte-d'Or à Barbès (Paris XVIIIe).
Apéro pinard et saucisson Facebook
Sur la page Facebook dédiée à cet apéro géant, on peut d’ailleurs y lire :
• Parce que La Goutte d'Or tire son nom du vin blanc qu'on y produisait ;
• Parce que la rue Myrha et d'autres artères du quartier sont occupées, particulièrement le vendredi, par des adversaires résolus de nos vins de terroir et de nos produits charcutiers ;
• Parce que la nécessité de la lutte contre l'alcoolisme, mise en évidence par Emile Zola, qui avait situé à La Goutte d'Or son célèbre roman L'Assomoir, ne doit pas conduire à une solution aussi extrémiste que la prohibition.

Des propos qui ne laissent aucun doute sur les réelles motivations de cet apéro, que certains qualifient d’initiative porteuse de haine, raciste et xénophobe.

La préfecture de police de Paris a donc décidé ce mardi d'interdire l’apéro géant avec alcool et charcuterie.
Publicité

Dans un communiqué de presse, la préfecture de police de Paris précise :
La Préfecture de police a reçu le 9 juin déclaration d’un projet de manifestation initialement dénommé « Pique-nique géant des Titis parisiens », prévu pour se tenir le vendredi 18 juin rue myrha, dans le quartier de la Goutte d’Or (18ème).
L’évènement a été rebaptisé par ses promoteurs « Apéro géant saucisson et pinard » sur le réseau social Facebook et a reçu le soutien de plusieurs associations ou mouvements, dont certains membres ont été récemment associés à des troubles à l’ordre public.
En raison de ses conditions d’organisation, du lieu, du jour et de l’horaire retenu, ainsi que des projets de contre-manifestations qui sont apparus en réaction, cet évènement de voie publique est créateur de risques graves de troubles à l’ordre public.
Conformément aux règles du droit des Libertés publiques, et notamment du droit de manifester placé sous sa protection, la Préfecture de police a engagé dès le samedi 11 juin une procédure contradictoire avec les organisateurs. A l’issue de cette procédure, le préfet de police a décidé de prendre un arrêté interdisant la manifestation déclarée et tout projet de contre-manifestation prévu pour se tenir dans ce quartier le 18 juin au soir.
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.