x

Nintendo débouté contre les linkers R4 M3

Publié le
 
R4 M3 pour certains cela n’évoque sans doute rien si ce n’est les modèles de deux voitures de grandes marques, mais pour d’autres R4 M3 c’est la possibilité d’avoir une multitude de jeu Nintendo DS sur un seul support. Les linkers ressemblent étrangement à des cartouches de jeux Nintendo DS mais la ressemblance s’arrête là.
Nintendo conte les R4 M3
A la différence de la cartouche officielle, une cartouche linker comme la R4 ou la M3 pour les plus connues permet de mettre une multitude de jeux, qui n’ont rien de légal bien sur pour la plupart, même si des éditeurs indépendants proposent des jeux compatibles DS et dont le support est aussi le linker.

Pour se procurer ces cartouches, rien de bien compliqué, Internet regorge de sites qui en proposent, et pour quelques dizaines d’euros vous avez une cartouche, la micro SD qui sert de support au jeux, une clé USB pour permettre le transfert PC des jeux, et pour trouver des jeux portant l’extension .NDS cela ne prend que quelques instants sur Internet. Au final pour 30 à 50 euros vous avez une carte et la possibilité d’y mettre 50 ou 100 jeux suivant la taille de la micro SD.

Depuis des années Nintendo se bat contre ce piratage manifeste de ses jeux. Et la mauvaise nouvelle vient de venir du tribunal de grande instance de Paris qui a estimé après des mois de procédure que le linker n’a rien d’illégal et a débouté l’éditeur de jeux. Le tribunal estime en effet que même si le linker permet de pirater des jeux, il permet aussi à des éditeurs indépendants de proposer leurs propres réalisations, qui ne peuvent fonctionner que sur ce type de support. Un coup dur pour Nintendo qui à fait appel de la décision.
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.