x

MSN, Windows Live Messenger la mise à jour obligatoire

Publié le
 
Nous l’avions un peu zappé mais Microsoft avait annoncé cet été qu’à partir d’aujourd’hui il ne serait possible de se connecter au service Messenger de la messagerie MSN Windows Live Messenger qu’à partir du moment ou vous auriez sur votre PC la dernière version en date, à savoir MSN 9. Si vous ne faites pas cette migration vers la dernière version il ne vous est donc plus possible en théorie depuis ce matin de vous connecter.
Microsoft forcera-t-il la mise à jour de MSN 9
Alors, utilisateurs de la version 8 ou 8.5 de Windows Live Messenger, Microsoft vous invite donc a passer par la case mise à jour.

Pour rappel, MSN 9 n’est compatible qu’avec XP, Vista et bien sur Windows 7. Si je précise la compatibilité c’est qu’à aujourd’hui il existe une poignée d’irréductible possédant Windows 98 SE ou bien Windows 2000 et de ce fait la version 7.0 de MSN.

L’annonce qui avait été faites cet été sur le site de Microsoft (page d’aide) :

Installez la dernière version de Messenger.

Vous devez installer la dernière version de Messenger. Cette version inclut des mises à jour de sécurité qui vous permettent de discuter en ligne avec vos amis en toute sécurité.

À partir du 15 septembre 2009, les utilisateurs devront avoir installé la dernière version de Messenger sur leur ordinateur afin de se connecter et de continuer à utiliser le service Messenger.


Reste à savoir si la menace sera effectivement mise à exécution!
Publicité

Pour récupérer la dernière version de Windows Live Messenger MSN 9, rendez-vous dans la logithèque du site :
Windows Live Messenger 9 (MSN 2009)
 
Voir les commentaires  
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.