x

Les Vidéos du maïs, du pop corn et des mobiles, le buzz du moment

Publié le
 
Le buzz du moment, technique qui consiste à faire beaucoup de bruit autour d’une rumeur ou d’une information est sans nul doute l’affaire des ondes des téléphones portables et sa mise en image, via des sites de partages vidéos, avec du maïs qui se transforme en  pop corn sous l’action des ondes des téléphones mobiles.
La plupart de ces vidéos sont du coup reprises par des campagnes publicitaires dont le but est de tout simplement nous proposer des kits oreillette.

Nous ne sommes pas là pour polémiquer sur le fait que les ondes des téléphones mobiles peuvent avoir une influence néfaste sur notre cerveau et le mieux est encore d’avoir un kit main libre dans le doute, mais cela nous rappelle qu’internet est devenu un acteur incontournable de la propagation marketing ou virale.

Pour relativiser, il faut savoir qu’il faut une température d’environ 100 degrés pour transformer un maïs en pop corn et que l’astuce réside dans le fait que les grains de maïs sont vraisemblablement passé par un séjour dans un micro onde pour les faire chauffer jusqu’à la limite. Pour le reste les ondes des portables ont fait le reste.

Quelques vidéos en exemple :



Et notre préférée qui vous permettra sans doute de comprendre qu’il ne faut pas prendre à la lettre tout ce que vous voyez sur Internet :


Pour finir un lien vers l’appel très sérieux de plusieurs scientifiques dans le Journal du Dimanche concernant justement les dangers des téléphones mobiles :
http://www.lejdd.fr/cmc/societe/20082 ... e-le-portable_125701.html
 
Voir les commentaires  
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.