x

Après le P2P voici le P4P

Publié le
 
Tout le monde connaît plus ou moins le Peer to Peer et voici que le P4P pointe le bout de son nez et risque de renvoyer le P2P aux oubliettes du web.

Par P4P en entend « Pro-active Network Provider Participation for P2P », ce que l’on pourrait presque qualifier de nouvelle version du P2P.

C’est l’université américaine de Yale qui est à l’origine de ce projet, et le fournisseur d’accès Internet Verizon semble fortement y croire puisqu’il c’est engagé auprès du groupe de travail en charge du développement de ce projet.

Le but du P4P est donc d’optimiser le transfert des fichiers tout en réduisant la distance de transfert et par voie de conséquence l’usage de la bande passante. Il est en effet plus rapide de récupérer un fichier qui se trouve à quelques kilomètres plutôt qu’à des centaines de kilomètres.

La finalité du protocole P4P est donc d’optimiser l’utilisation de la bande passante tout en  réduisant le trafic. Par exemple il est plus simple et rapide d’aller chercher une baguette de pain chez le boulanger au coin de la rue, plutôt que celui qui se trouve à l’autre bout du pays. Je sais, c’est une image bizarre, mais elle résume à elle toute seule le potentiel du P4P qui avance le chiffre de 1.6 fois plus rapide pour le téléchargement de fichiers.

Cela permettra de décongestionner le trafic Internet qui avec l’explosion de la VOIP et des WebTV en a plus que besoin, compte tenu que l’augmentation du trafic Internet ne se fait pas au même rythme que l’amélioration du réseau.

Un bon moyen d’essayer d’éviter le grand embouteillage qui ne saurait tarder dans les années à venir sur le réseau.

Plus d’infos sur le site de la DCIA (Distributed Computing Industry Association) :
http://www.dcia.info/#P4P

 
Voir les commentaires  
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.