x

Les associations environnementales refusent le téléphone mobile pour enfants

Publié le et mis à jour le
 
C'est le troisième téléphone mobile pour enfants qui tente d'ouvrir une brèche sur ce marché en moins de trois ans et les associations "Agir pour l'environnement" et "Priartém" se mobilisent une nouvelle fois afin de faire interdire le vente de ces mobiles destinés aux enfants.
Faut-il oui ou non autoriser la vente de téléphones mobiles pour enfant en France? C'est la question que devra se poser le ministère de la santé suite à la demande d'interdiction de vente concernant ces appareils posée par les associations citées plus haut. Pour les deux associations, on sait que " le cerveau des enfants absorbe 60% de plus de rayonnement électromagnétique que celui des adultes", et pour les deux compères, cela est tout simplement intolérable.

On sait d'ailleurs que jusqu'à présent, les deux associations avaient réussi à faire interdire la vente de deux précédents appareils ( Babymo et Kiditel ) du même type. La pour les associations, un magasin de jouets d'origine espagnole revient à la charge avec un nouvel appareil nommé "Mo 1".

Muni de d'une dizaine de touches colorées, les fonctions de l'appareil sont simplifiées en permettant à l'enfant de rester en contact avec ses parents. Les appels rentrants et sortants sont restreints pour des contacts introduits dans le répertoire. Deux touches avec numérotation rapide, l'une destinée à la mère et l'autre au père sont facilement actionnable pour l'enfant. Une touche servant à l'appel d'urgence est également disponible. ( Une notice précise toutefois que l'appareil n'est pas recommandé pour les enfants de moins de 36 mois ).

Il n'y a pas eu d'enquête d'impact sanitaire réalisée suer ce sujet mais des scientifiques n'excluent pas le risque de tumeur au cerveau pour une utilisation du téléphone portable au dessus de dix ans.

Les fabricants, quand à eux, défendent leur position en prétextant la sécurité des enfants qui sont de plus en plus livrés à eux-mêmes, qui rentrent parfois seuls de l'école et les faits divers de plus en plus inquiétants.

Quoiqu'il en soit, pour les associations " Agir pour l'environnement" et "Priartém", il s'agit de rester vigilant sur ce marché qui peut s'avérer très lucratif pour les constructeurs.

Faut-il laisser, oui ou non, de décider si ils veulent offrir un téléphone portable à leurs enfants?
 
Voir les commentaires  
jean-mi
jean-mi
Le savoir, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale.... C'est en apprenant peu mais en retenant beaucoup que j'en suis arrivé à écrire des article sur TSO. Comme quoi, tout peut arriver !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.