x

Les FAI se lancent a l'assault du piratage dans l'ocean de l'échange !!!

Publié le
 
La rumeur circule depuis hier sur le reseau. En effet une lettre d'aol a été envoyée a l'un de ses abonnées pour lui signaler qu'ils envisagent de lui fermer son compte en raison de partage de fichier illegaux.

La guerre est elle lancée ???
Dans ce document le fournisseur écris " qu'ils ont été saisis d'une réclamation à propos d'un échange de fichiers peer-to-peer que leur client a mis à disposition des internautes via AOL ", ils font aussi réference à toute la liste des fichiers proteger de droit avec des précisions tel que la date de mise en ligne etc...
Cela dit pour récuperer ses informations et les communiquer a AOL afin qu'ils fassent le nécessaire, l'éditeur des fichiers a certainement eu besoin de preuve a l'appuis car il n'est pas possible d'engager une procedure sans aucun justificatif. Alors l'autre rumeur qui circule consciste dans l'idée qu'une intrusion volontaire aurais été faite sur le disque dur de cet abonné et cela pose vraiment probleme.
Cependant AOl se defend en disant qu'ils n'ont fait qu'informer leur utilisateur " qu'un tiers conteste la légitimité de l'internaute à utiliser ou à diffuser " ses programmes qui sont somis aux droit. De plus le FAI precise qu'aucune information personnel n'est communiquer a l'éditeur mais que par contre il leur est possible de fournir celle de se dernier a son client.

Cette procedure est la seul sanction possible a se jour car pour engager des poursuites judiciaires il faudrait que le FAI communique des informations tel que l'adresse IP qui est une donnée à caractère personnel. C'est un peu comme la clef de votre maison vous en ete personnelement proprietaire et personne n'a le droit de la diffuser.

Enfin tout ceci ne fait que mettre les FAI dans une positions pas très stable vu " qu'ils sont responsables de leurs propres réseaux et de l'utilisation qui est faite de la bande passante " A coter de ça les editeurs accentuent de plus en plus la pression sur les mefaits du peer to peer en leur demandant de reagir et de l'autre coter se trouve les abonnés qui sont avant tout des clients qu'il ne faut pas laisser partir vers d'autres bateaux.

Qui auras le dernier mots ??? smiley smiley
 
Leblanc Cyril
Leblanc Cyril
En informatique, il y a soit des 0 soit des 1 le choix reste limité. Dans les actualités, le choix est vaste et il ne faut pas se contenter des articles sur Internet composés de 0 et 1. Comprenne qui pourra !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
 
 
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.