Zone Téléchargement sitôt fermé, le site est à nouveau en ligne ou presque

Par la rédaction de TSO le Mis à jour le
 
La gendarmerie nationale l'avait annoncé sur Twitter hier matin en début de matinée, le site Internet zone-telechargement.com avait été fermé après enquête avec la C3N. Et comme à chaque fois pour ce genre de site Internet, le revoilà à nouveau disponible quelques heures plus tard ou presque. L'éternel jeu du chat et de la souris... ou pas ?
Tweet Zone-telechargement Gendarmerie Natioanle

Fermeture de zone-telechargement.com

C'est par un Tweet que la Gendarmerie Nationale a annoncé hier matin la fermeture du site de téléchargement illégal zone-telechargement.com, Tweet ou l'on pouvait y lire « #CyberSécurité Fermeture d'un site de téléchargement illégal #Musique #Films #Jeux après enquête de SR #Toulouse et #C3N Préjudice 75M € ». L’un des plus gros sites de téléchargement illégal francophone est tombé après plusieurs mois d’enquêtes sur les fichiers qui y étaient proposés illégalement. Au total, 7 personnes ont été interpelées par la gendarmerie toulousaine.




Le site est à nouveau en ligne ou presque

Mais à ce jeu du chat et de la souris bien souvent les souris font la loi. Depuis quelques heures le site est de nouveau en ligne, ou plutôt semble de nouveau en ligne à un détail près. En vous rendant sur le site zone-telechargement.com on y retrouve cet après-midi son interface et sa banque de fichiers, comme si rien ne c’était passé.

Sauf qu’il n’est plus possible de télécharger quoi que ce soit, si vous cliquez sur un lien de téléchargement de fichier, vous aurez droit à un message « Error 522 Ray ID: Connection timed out » sur la page DL-protect avec un navigateur « browser » connecté, le Cloud actif mais l’impossibilité de se connecter à l’hôte DL-protect. Il semble bien que dans l’opération d’interpellation, les gendarmes et le centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N) aient également déconnecté DL-protect qui servait à Zone Téléchargement de système de protection pour le téléchargement de ses liens illégaux.

Le chat 1 la souris 0

Pour l’instant il semble donc que le chat a eu gain de cause sur la souris. Et dans les prochaines heures, il se pourrait bien que d’autres petits malins profitent de l’occasion pour proposer des pages de sites similaires afin d’y installer des logiciels malveillant à télécharger ou bien demander de payer pour télécharger un fichier qui n’aura d’autres fonctions que de vous infecter votre système d’exploitation.
 
 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.