Facebook active le Safety Check après un attentat suicide au Nigeria

Par la rédaction de TSO le
 
Facebook a activé une nouvelle fois son outil de « contrôle d'absence de danger », Safety Check après un attentat suicide attribué à des combattants du groupe extrémiste Boko Haram dans le nord-est du Nigeria. Après Paris et Saint-Denis, c’est une nouvelle fois Yola qui est victime d’un attentat.
Safety Check Facebook
Lors des attentats de vendredi dernier, Facebook avait activé Safety Check en France, son outil de « contrôle d'absence de danger » qui avait permis à des centaines de milliers de personnes de dire à leurs contacts de ne pas s’inquiéter et qu’elles étaient en sécurité. Plus de 4 millions d’internautes français avaient utilisé l’outil.

Safety Check a été conçu après le séisme et le tsunami de 2011 au Japon et il ne devait au départ être mis en service que dans le cas de catastrophes naturelles, la dernière version de l'outil ayant été lancée en octobre 2014. Avec les attentats commis en France, Facebook a relancé son système de « contrôle d'absence de danger », ce qui a permis de rassurer des millions de personnes à propos de leurs proches et amis.




La critique envers l’option n’avait pas tardé, la Firme n’ayant pas activé la fonctionnalité pour les habitants du Liban qui avaient du faire face quelques heures plus tôt à une attaque terroriste ou 2 kamikazes avaient tué plus de 40 personnes et en avaient blessé des centaines d’autres. Pour beaucoup, Facebook n’avait pas jugé bon de proposer le « Safety Check » aux Libanais, alors que le lendemain, le site le proposait aux Français.

Afin de faire taire la critique et universaliser son service, Facebook a annoncé avoir activé le service pour les attentats commis au Nigeria et que décision a été prise d’utiliser le service quand de tragiques évènements de cette ampleur arrivent. Facebook va par la suite définir des critères afin de déterminer quand et comment ce service peut être activé. Une bonne nouvelle pour les millions d’utilisateurs du site de réseautage social.

Pour rappel, Facebook nous propose depuis samedi de mettre à jour notre photo de profil en lui ajoutant en surimpression les couleurs du drapeau français. « Changez votre photo de profil pour montrer votre soutien à la France et aux Parisiens », peut-on il lire sur le site de réseautage social « Facebook vous propose de changer votre photo de profil pour montrer votre soutien (#PrayForParis) ».
 
 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.