Zeus - Le cheval de Troie est de retour sur Facebook

Par la rédaction de TSO le
 
Il va sans aucun doute falloir que vous fassiez très attention aux pages que vous visitez. Le malware Zeus selon plusieurs sites IT a refait surface, mais cette fois c’est sur Facebook que le virus sévit. Zeus a été détecté en 2007 et depuis il n’a cessé de se propager sur Internet même si ce dernier est resté en « sommeil » durant plusieurs mois.
Zeus sévit à nouveau sur Facebook !
A ce jour, Zeus a à son actif plusieurs millions de systèmes piratés et surtout plusieurs milliers de comptes en banque vidés de leurs économies. En effet Zeus est un cheval de Troie qui n’a d’autre but que de dérober les mots de passe et les noms des comptes utilisateur en surveillant et enregistrant les frappes des touches du clavier. C’est Éric Feinberg, un membre du site internet Fake-US.org pour « Fans Against Kounterfeit Enterprise » qui a tiré la sonnette d’alarme après avoir constaté une recrudescence de l’activité de Zeus sur des pages Facebook.

Et si vous pensez que vous pouvez contrecarrer les plans de Zeus si ce dernier s’invite sur votre PC, c’est peine perdue, car contrairement à la plupart des logiciels malveillants, il y a peu ou pas de signes avant-coureurs, le système continuant de fonctionner normalement comme si de rien n’était.




Facebook est au courant de la déferlante de Zeus sur son réseau social, mais ne semble pour l’instant pas souhaiter prendre des mesures afin de l’éradiquer. C’est donc les utilisateurs qui devront faire très attention, en évitant par exemple d’aller sur des pages de profil qu’ils ne connaissent pas et surtout en se méfiant de certaines publicités alléchantes, des fausses publicités circulent en effet sur Facebook et le fait de cliquer dessus entrainera l’installation du malware à votre insu.

Il y a quelques jours, c’est Microsoft qui avait publié une alerte sur son blog Technet concernant un cheval de Troie qui piratait les comptes des utilisateurs de Facebook. Ce cheval de Troie baptisé « Trojan : JS/Febipos.A » ne se concentrait qu’au Brésil où la menace a été découverte. De là à se dire que Zeus soit une variante ou plutôt une évolution de Febipos.A…

Bref, surfez couvert, mais surtout surfez prudemment sur Facebook en ne cliquant pas à tout va sur tout ce qui s’anime ou vous semble intéressant. Le meilleur antivirus reste celui qui se trouve entre la chaise et l’écran. A méditer !
 
 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.