La fin des XP piratés

Publié le
 
Tous les possesseurs de versions OEM de Windows XP vont avoir quelques minutes de téléphone à perdre si ils décident de réinstaller XP. Dès le mois d’avril, en effet, tous les possesseurs de versions OEM (pré-installé sur votre PC avec la sauvegarde dans une partition, ne sont pas concernés les versions boites) devront impérativement téléphoner au service d’activation d’XP…
Pour pouvoir utiliser leurs OS. Cette démarche fait suite à un constat de Microsoft selon lequel des personnes récupéraient dans les grandes surfaces les numéros de licence apposé à l’arrière de l’UC, numéro qui garantis qu’un système d’exploitation légal est installé.

Bref il n’y aura plus de double clé en cas de réinstallation .
Dès le mois de mars cette nouvelle procédure sera activée au USA. Si par malchance vous avez un problème avec un nméro de clé d’enregistrement, il vous faudra montrer patte blanche en justifiant de votre achat par le biais des références d’une facture.
La fin de la copie pirate d’XP ?

Pour info cette nouvelle procédure est la suite logique de l'initiative de lutte contre le piratage lancée le 7 février par Microsoft, et baptisée WGA (Windows Genuine Advantage).
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!

 
Posté le: 27/02/2005 21:17
Webmaster
 
sujet Re: La fin des XP piratés
Eh non car le but d emicrosoft est de justement bloquer ces "fameuses clés pirates" par la même occaiosn.
Bref a moins de ne pas formater tu es bon pour un officiel ou te tourner vers le libre.
 
 
Visiteur
Posté le: 27/02/2005 15:50
 
sujet Re: La fin des XP piratés
j'espere que ma clé (pirater lol) passera toujours , pke perso j'yrais pacheter XP , sa c'est sur j'a pas que sa acheter sérieux !

voilà koi ...