#MacronLeaks : Twitter s’invite au second tour de l’élection présidentielle

Publié le
 
Alors que la campagne présidentielle a officiellement pris fin vendredi à minuit, il n’en est pas de même sur Internet ou le hashtag #MacronLeaks sur Twitter fait beaucoup parler de lui ces dernières heures, ce dernier faisant référence à la mise en ligne de plus de 9 Go de données concernant le mouvement « En marche ! » d’Emmanuel Macron.
#MacronLeaks capture torrent files archive.js
L’histoire semble se répéter une nouvelle fois. Il y a quelques mois c’est la candidate américaine qui en avait fait les frais avec la publication par WikiLeaks de plusieurs milliers de messages confidentiels, cette fois c’est le mouvement « En marche ! » d’Emmanuel Macron qui est visé avec la mise en ligne hier en fin de soirée de plus de 9 Go de données et ce à quelques heures du second tour de l’élection présidentielle.

Par contre, à la différence de l’élection américaine, il semble que le timing ne soit pas en faveur des personnes derrière cette divulgation, car avec plus de 9 Go de données il sera compliqué pour ne pas dire impossible de tout analyser en quelques heures que ce soit les correspondances par mails, les documents concernant des transferts d’argent ou d’autres documents financiers, cela risque de prendre plusieurs jours pour tout mettre à plat même si certains ont commencé à partager des captures sur Twitter avec le hashtag « #MacronLeaks ». D’ailleurs, ce dernier est en tête des TT du jour avec plus de 200K de Tweets.




Dans un communiqué diffusé sur le site Internet du mouvement En Marche !, il y est indiqué que « Le mouvement En Marche ! a été victime d’une action de piratage massive et coordonnée donnant lieu ce soir à la diffusion sur les réseaux sociaux d’informations internes de nature diverse (mails, documents comptables, contrats…). Les fichiers qui circulent ont été obtenus il y a plusieurs semaines grâce au hacking de boîtes mail personnelles et professionnelles de plusieurs responsables du mouvement. Ceux qui font circuler ces documents ajoutent à des documents authentiques nombre de faux documents afin de semer le doute et la désinformation. Intervenant dans la dernière heure de la campagne officielle, cette opération relève manifestement de la déstabilisation démocratique, comme cela s’est déjà vu aux États-Unis pendant la dernière campagne présidentielle. »

En conclusion, hormis sur Internet où cette mise en ligne sera sans aucun doute largement commentée comme c’est actuellement le cas sur Twitter, le fait que cela a été divulgué aussi tardivement laisse à penser que cela n’aura aucune incidence pour le second tour de l’élection présidentielle de 2017. Dimanche soir à 20h nous connaitrons le visage du nouveau locataire de l’Élysée.

(Illustration : Capture archive.js)
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!