SFR : Un bug à l’origine de la baisse du nombre de chômeurs en août

Publié le
 
Les chiffres du chômage pour le mois d’août viennent d’être revus à la hausse, en cause un bug de l’opérateur SFR qui a indiqué avoir rencontré une grave défaillance dans l’envoi d’une partie des messages de relance (SMS et messages vocaux) aux demandeurs d’emploi au mois d’aout.
Pôle Emploi (Logo du site Internet)
Mercredi dernier, le Dares annonçait que le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A s’établissait à 3 235 700 pour le mois d’aout avec une baisse de 1,5 % par rapport à juillet soit près de 50 000 demandeurs en moins, une première baisse après 27 mois de hausses consécutives. Malheureusement, la bonne nouvelle n’aura été que de courte durée.

Cette fausse embellie sur le marché du travail serait en fait due en partie à l’opérateur SFR qui a reconnu avoir rencontré un bug informatique, une grosse défaillance qui a fait qu’une partie des messages de relance (SMS et messages vocaux) à destination des demandeurs d’emploi n’avait pas été acheminée lors de la campagne d’actualisation du mois d’août. Du coup, les demandeurs qui n’ont pas reçu le message n’ont, pour une grande partie, pas songés à aller actualiser leurs situations sur leurs comptes.



De son coté, Pôle emploi déplore cet incident et il présente ses excuses aux demandeurs d’emploi concernés en assurant que cet incident n’aura pas de conséquences pour eux notamment quant à leur indemnisation.

Pôle emploi a par ailleurs extrapolé sur les chiffres du chômage sur le mois d’aout en prenant en compte le bug de SFR et il ressort que l’impact à la baisse de ce dysfonctionnement sur le nombre d’inscrits en catégories ABC est compris dans une fourchette de 32 000 à 41 000, dont 21 000 à 28 000 en catégorie A. Il ressort de ce calcul que le nombre de demandeurs d’emploi en catégories ABC aurait connu en août 2013 une diminution comprise entre 22 000 et 31 000 (soit entre -0,4 % et -0,6 %) et que pour la seule catégorie A, la diminution aurait été comprise entre 22 000 et 29 000 (soit entre -0,7 % et -0,9 %).

Un bug qui fait réagir beaucoup de personnes, certaines se demandant si SFR n’était pas au courant du bug dès le début du mois de septembre et si ce dernier n’a pas essayé de passer le bug sous silence.

Mais on retiendra surtout que pour la première fois depuis 27 mois, la courbe du chômage s’est inversée en espérant que cette inversion ne soit pas que saisonnière.
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!