Microsoft demande la suppression de millions de liens sur Google

Publié le
 
Microsoft a adopté depuis quelques semaines une stratégie de suppression de liens sur le moteur de recherche Google en dépit du bon sens. Et au final, ce sont des milliers de sites Internet qui sont impactés par cette demande qui dans la plupart des cas est sans fondement les pages concernées par cette demande de suppression ne violant en aucun cas les droits d’auteurs. Et cette nouvelle méthode agressive de demandes de suppressions de liens de la part de Microsoft s’appuie sur les nouvelles guidelines de Google qui considère que les « demandes de retraits de contenus pour violation de droits d'auteur » sont « valides » à moins de prouver le contraire a posteriori.
Microsoft fait le ménage chez Google
Et The Site Oueb n’échappe pas à cette règle de suppression de liens anarchique, un article portant sur le prochain système d’exploitation de Microsoft a ainsi été désindexé du moteur de recherche de Google avec comme explication un message dans le Google Webmaster Tools :

« Nous avons reçu une notification selon laquelle certains de vos contenus portent atteinte aux droits d'auteur de tiers dans le cadre du Digital Millennium Copyright Act (DMCA). Les URL des contenus incriminés se trouvent à la fin de ce message. Vous pouvez lire la notification que nous avons reçue, sans élément d'identification personnelle, à l'adresse chillingeffects.org…

Veuillez noter que la publication de la notification sur la page indiquée ci-dessus peut prendre plusieurs semaines.

Le DMCA est une loi sur les droits d'auteur en vigueur aux États-Unis qui définit la responsabilité des fournisseurs de services en ligne en cas d'atteinte aux droits d'auteur. Sachez que les contenus portant atteinte aux droits d'auteur de tiers sont en cours de suppression dans les résultats de recherche Google. Si nous ne le faisions pas, nous pourrions faire l'objet d'une réclamation pour atteinte aux droits d'auteur, que celle-ci soit fondée ou non.

Si vous estimez que vos sites ou vos pages ont été supprimés par erreur en raison d'une réclamation DMCA formulée à votre encontre, ou si vous avez pris les mesures nécessaires pour supprimer le contenu mis en cause, Google pourra réactiver le contenu en question dans les résultats de recherche après réception d'un formulaire de notification de contestation DMCA ou d'un formulaire de notification de suppression de contenu.



Et si vous recherchez l’article mis en cause par Microsoft auprès de Google « Windows 8 : téléchargez la version finale (évaluation 90 jours) » ce dernier n’apparaît plus du tout dans les résultats de recherche, il a purement et simplement été déréférencé sur la base d’une accusation bidon de la part de Microsoft, pour ne pas dire de la diffamation, mais par contre il est toujours visible sur les résultats de Bing le moteur de recherche de Microsoft (illustration de notre article), ce qui fait dire à certains que Microsoft fait désindexer des milliers de pages et par voie de conséquence provoque un impact sur le référencement du site Internet montré du doigt sur le non-respect des droits d’auteurs. Une manière de proposer un contenu unique qui ne sera plus présent sur Google ?

Mais c’est sans doute Numérama qui a trouvé la réponse à cette désindexation massive en nous expliquant que « Lorsque l'on regarde le Transparency Report de Google, on constate que l'organisation qui a le plus demandé de retraits de contenus à Google est Marketly, qui a demandé le retrait de plus de 3 millions d'URL sur plus de 22 000 sites. Or il s'agit d'une société fondée par un ancien ingénieur de Microsoft, qui semble travailler exclusivement pour ce dernier. » Et d’ajouter que Microsoft à lui tout seul était responsable de 43 % des demandes de retraits d'URL sur Google en mai dernier.

À ce jour, notre article est toujours considéré comme coupable aux yeux de Google et nous n’avons toujours pas eu de réponse concernant l’erreur de désindexation qui serait due au second paragraphe de l’article incriminé. Et à ce rythme, si Microsoft / Marketly continuent de ratisser large, il n’y aura bientôt plus de FAQ sur Windows 8, plus de forums, plus d’articles concernant le prochain OS et pourquoi pas plus aucun produit mis en vente dans les résultats de Google.

Bref, pour trouver des réponses sur Windows 8, demain il faudra aller sur Bing !
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!