Médicaments sur internet : 50 % sont des contrefaçons

Publié le
 
Le Leem vient de saluer dans un communiqué de presse l’action des douanes française et européenne en matière de lutte contre la contrefaçon de médicaments et en profite pour mettre en garde le public sur les risques qu’ils courent à acheter des médicaments sur Internet.
Attention aux médicaments sur internet
Selon la Commission européenne, il y a eu une explosion des retenues de médicaments de contrefaçon avec plus de 27 millions de médicaments contrefaits en 2011, soit 24 % du total des retenues alors qu’ils n’étaient qu’un peu plus de 3 millions en 2010. Et l’année 2012 devrait sans aucun doute aller dans le même sens.

Selon le Leem, plus de 90 % des produits contrefaits étaient destinés à l’importation et une large partie des retenues effectuées par les douaniers européens sur le fret postal ou express (36 %) concernait des contrefaçons de médicaments. Il semble donc que internautes qui achètent des médicaments sur internet n’ont pas réellement conscience des dangers qu’ils courent pour leurs santés.

« Selon l’OMS, plus de 50 % des médicaments proposés à la vente sur internet seraient des contrefaçons. À ce jour, en France, la vente de médicaments sur internet n’est pas règlementée. En achetant des médicaments sur internet, les patients mettent donc en danger leur santé et leur sécurité et s’exposent à la consommation de produits ne contenant aucun principe actif, sous ou sur dosés ou encore contenant des substances nocives » nous explique Philippe Lamoureux, le Directeur général du Leem. Pour lui, il y a donc un réel risque sanitaire à acheter des médicaments sur Internet et les Français doivent prendre conscience de ce risque.

(Illustration site Internet Leem)
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!