Le blocage DNS des sites de jeux illégaux publié au Journal Officiel

Publié le
 
Le décret no 2011-2122 du 30 décembre 2011 relatif aux modalités de blocage des DNS des sites de paris ou de jeux d’argent et de hasard en ligne non autorisée a été publié au Journal Officiel le 1er janvier dernier et est entré en vigueur hier. Dans les faits, ce décret vise à rendre inopérant l’accès aux sites « illégaux » en France de jeux en ligne en procédant au blocage des DNS par les fournisseurs d’accès Internet.
Le blocage DNS des sites
Le décret précise que « lorsque l’arrêt de l’accès à une offre de paris ou de jeux d’argent et de hasard en ligne a été ordonné par le président du tribunal de grande instance de Paris, les fournisseurs d’accès à internet et les hébergeurs de sites doivent procéder à cet arrêt. Le présent décret explicite les modalités du blocage que doivent mettre en oeuvre ces personnes ainsi que la compensation des surcoûts engendrés par cette procédure. Le blocage par nom de domaine (DNS) consiste à rendre inopérant le système de noms utilisé pour localiser des ordinateurs et des services en ligne. »




Un décret qui est sans doute mort avant d’avoir pu être mis en action, contourner ce blocage relevant du jeu d’enfant. Si demain votre fournisseur d’accès à Internet bloque les DNS d’un site de pari en ligne illégal, suite à un arrêt du tribunal de grande instance de Paris, il suffira d’utiliser d’autres DNS que celle de votre FAI pour vous connecter au site, comme openDSN ou bien les DNS public de Google (DND primaire 8.8.8.8 DNS secondaire 8.8.4.4).

Par contre, il n’est pas sur que la Commission Européenne abonde dans ce sens, cette dernière ne semblant pas être informée du décret pris par la France.

(Source Journal Officiel)
 
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!