Avertisseurs de radars - La réponse de Coyote Inforad et Wikango avec l’AFFTAC

Publié le et mis à jour le
 
Après l’annonce du comité interministériel de la sécurité routière (CISR), réuni mercredi à Matignon, visant entre autres à interdire l’usage des avertisseurs de radar, les constructeurs d’avertisseurs de radar, Coyote, Inforad et Wikango se sont alliés pour créer l’association AFFTAC (Association Française des Fournisseurs et utilisateurs de Technologies d'Aide à la Conduite), une première dans un marché pourtant très concurrentiel.
AFFTAC Coyote Inforad Wikango
Dans un communiqué de presse mis en ligne sur le site de l'AFFTAC, site qui devrait prochainement être pleinement opérationnel, Coyote, Inforad et Wikango dénoncent une annonce du gouvernement faite dans la précipitation, sans concertation et qui concerne aujourd'hui près de 4 millions 700 000 utilisateurs.

L'AFFTAC explique qu'il s'agit de dénoncer une décision injuste et aveugle, les 4 millions 700 000 utilisateurs d'avertisseurs radars ne sont pas des délinquants.




L'AFFTAC annonce le lancement d'une campagne pour défendre leur communauté et appelle à la mobilisation mercredi prochain partout en France.

Sur la page du communiqué de presse, Coyote, Inforad et Wikango reviennent sur les demandes du gouvernement en expliquant :

Le gouvernement souhaite développer l’information en temps réel des conducteurs sur la limite de vitesse à respecter ?
« Nous le faisons déjà. Nos produits affichent en permanence la limite de vitesse à respecter. »

Le gouvernement souhaite renforcer la vigilance au volant ?
« Toutes les études que nous avons réalisées prouvent que les avertisseurs permettent d'accroître la vigilance de chaque conducteur et permettent de lutter contre les risques de somnolence. »

Le gouvernement souhaite promouvoir les bons comportements sur la route ?
« Chacun de nos appareils signale les zones à risque grâce à la communauté de nos utilisateurs permettant ainsi d'anticiper les zones de ralentissement et les freinages brutaux. »

L'AFFTAC conclu par un « Nous souhaitons aujourd'hui que le gouvernement comprenne notre rôle et revienne sur sa décision d'interdiction des avertisseurs. Nous sommes déjà 4 millions 700 000 Français à le souhaiter. »

Le lien pour accéder au site AFFTAC (Coyote, Inforad et Wikango)
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!