Avast – Lundi Internet était infecté de « faux positifs »

Publié le et mis à jour le
 
Les utilisateurs d’Avast ont dû avoir des sueurs froides lundi en surfant sur Internet en fin de journée, après avoir eu droit à la mise à jour des définitions de virus 110411-1. En effet, cette mise à jour contenait une erreur qui a entraîné un nombre élevé de « faux positifs », c'est-à-dire des sites internet ou des fichiers marqués comme étant « infecté ».
Avast Free Antivirus 6 gratuit
Ainsi, après avoir eu droit à cette mise à jour, il devenait très compliqué de surfer sur Internet, la plupart des sites étant déclarés comme infectés. Ce problème n’a duré que 45 minutes avant que les techniciens d’Alwil Software ne s’aperçoivent de la bévue et ne mettent en ligne une autre mise à jour afin d’annuler les effets néfastes de la première.



Le problème n’a été corrigé pour la plupart des utilisateurs d’Avast que le lendemain, comme Patricia qui a préféré éteindre son ordinateur pensant que ce dernier était totalement infecté avant de nous contacter le lendemain et être rassurée.








Jason Mashak indique sur le blog Avast que 4 % d'utilisateurs ont été affectés par cette mise à jour, et nous explique que « bien que les faux positifs sont une réalité de la vie, nous nous excusons pour les désagréments causés à notre communauté. »



Si vous avez mis en quarantaine des fichiers suspects suite à cette mise à jour, fichiers qui du coup ne le sont pas, ouvrez Avast, sélectionnez « Maintenance » et dans « Zone de quarantaine » sélectionnez les fichiers que vous souhaitez restaurer (clic gauche) puis faite un clic droit et sélectionnez « Restaurer ».



Le lien pour télécharger via la logithèque du site la dernière version d’Avast 6 :

Avast Free 6 - antivirus gratuit
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!