Acadomia revoit sa copie sur sa communication contre la CNIL

Publié le
 
Depuis deux jours Acadomia, le leader du soutien scolaire fait la une des médias. En cause l’annonce de la CNIL (Commission nationale informatique et libertés) qui aurait adressé un sévère avertissement à l'entreprise.
Acadomia communique en double copie
Le Parisien qui relate cette affaire et qui a eu connaissance du rapport confidentiel insiste sur le fait que la procédure lancée à l’encontre d’Acadomia est rarissime, car les faits reprochés sont nombreux et graves.

Il lui est notamment reproché d’avoir omis de demandé à la CNIL une autorisation préalable pour constituer des fichiers nominatifs sur les enseignants qui postulent. Mais le plus grave en est surtout les milliers de commentaires qui jonchent certaines fiches comme « gros con », « gros crétin », « mère salope » et j’en passe et des meilleurs.

Sur le site de la CNIL , il y est précisé que « Ces commentaires concernent des enseignants, des parents ou des élèves.
La formation contentieuse de la CNIL a prononcé le 22 avril 2010 un avertissement public à l'encontre de la société AIS 2, exerçant sous l'enseigne ACADOMIA.

Elle a également découvert des informations détaillées sur l'état de santé des élèves, parents et enseignants, tels que « cancer du poumon tant mérité », « hospitalisé en urgence pour une tumeur cancéreuse au cerveau de grade 3 », « sa maman a cancer utérus », « narcoleptique ; hypersomniaque, tentatives de suicide, varie de la boulimie & anorexie ».

Or, s'il est légitime de tenir compte de contraintes d'ordre médical pour l'organisation de cours à domicile, la Commission ne saurait admettre l'enregistrement d'informations détaillées sur les pathologies touchant les clients ou les enseignants, a fortiori sans leur consentement. »


Le remous médiatique aurait pu s’arrêter là, un buzz en chassant un autre, mais Acadomia a décidé de contre attaquer immédiatement en se fendant d’un premier communiqué de presse agressif envers les médias ayant relayé l’information et la CNIL :
Suite aux articles parus ce jour dans la presse, nous souhaitons préciser un certain nombre de points :
En effet, la CNIL a prononcé un avertissement contre une des filiales du Groupe Acadomia. Le rapport de contrôle des équipes de la CNIL établi trop rapidement comporte de graves inexactitudes. Celles-ci ont été communiquées par la société et vont être prises en compte par la CNIL. Ainsi, la majorité des commentaires repris dans la presse ne proviennent pas de la société mise en cause.
Certains autres points inexacts apparaissent dans les media :
- Les déclarations des fichiers de la société à la CNIL ont été faites contrairement à ce qu'affirme la presse. 9 déclarations ayant été déposées à la CNIL.
- Contrairement à ce qui est indiqué dans la presse, il est parfaitement logique et légal, qu´une entreprise enregistre des informations de ses clients
et de ses enseignants.
Acadomia travaille déjà avec la CNIL sur ce sujet :
- Cet avertissement n'a donné lieu à aucune sanction définitive.
- En effet, la société a reçu une mise en demeure à laquelle elle s'est conformée.
- La société travaille étroitement avec la CNIL sur tous ces sujets de protection de la vie privée.
La Société est surprise que la CNIL, dont la fonction est la défense des libertés, communique sur des informations partielles, erronées et anciennes, alors qu'aucune décision définitive n'a été rendue.
Le Groupe Acadomia a toujours eu le souci de la santé et de la sécurité des enfants et regrette que des considérations aussi importantes soient négligées par la CNIL. Il est extrêmement attaché à la protection de la vie privée des familles et enseignants et continuera à tout mettre en oeuvre pour garantir le respect de celle-ci.
Pour finir, la société est certifiée Qualité selon la norme professionnelle la plus exigeante du métier.
Nous reprendrons la parole selon l’avancée de ce dossier.
Acadomia
.

La réponse ne c’est pas fait attendre, en provenance du site Libération.fr dans un entretien avec Alex Türk président de la Cnil, après l'avertissement donné à Acadomia. Le journaliste lui annonce que la direction d'Acadomia parle d'un rapport de la Cnil «truffé d'inexactitudes».

Ce à quoi réplique Alex Türk : Oui, j'ai vu ça. Ils ne devraient pas le répéter trop souvent, sinon je vais devoir mettre sur la table les informations saisies par nos contrôleurs. Rien n'a été inventé, aucun mot n'a été rajouté. D'ailleurs, quand la direction d'Acadomia s'est présentée à la Cnil accompagnée de son avocat, elle n'a jamais contesté les faits reprochés. Elle a reconnu avoir manqué de vigilance .

Sentant le vent tourner, Acadomia a réagit immédiatement en changeant le ton de son communiqué, qui devient du même coup plus lisse plus neutre, plus « nous ne savions pas, mais nous allons faire attention dorénavant »:
Le groupe Acadomia, mais également l’ensemble de ses collaborateurs en tant que citoyens, sont naturellement choqués par les commentaires ajoutés sur un certain nombre de fiches dont la CNIL a fait état ; commentaires qui ont été cités par les médias pendant la journée du jeudi 27 mai.
Nous comprenons et partageons l’émotion que ces commentaires ont suscitée. En outre, ces dérapages caricaturaux de quelques personnes sont aussi déplacés qu’inutiles. Ils ne peuvent que nuire à l’image de notre société. Ils sont à l’opposé des valeurs qu’aujourd’hui l’ensemble de nos 500 Conseillers Pédagogiques, nos enseignants et nos partenaires défendent au quotidien depuis la création de cette entreprise de soutien scolaire née en 1989. Les sanctions adéquates sont et seront prises à l’encontre des personnes responsables pour les manquements avérés.
Nous avons naturellement collaboré avec la CNIL pour répondre au mieux à ses demandes et à ses observations et nous continuerons à le faire. Nous avons également expliqué à la CNIL les contraintes liées à notre activité. Et bien sûr, nous porterons désormais une attention encore plus particulière à la gestion de nos fichiers, et à leur contenu, dans le plus strict respect de la vie privée des personnes qui y figurent.
Nous remercions les 100.000 élèves et leurs parents qui nous font confiance chaque année. C’est une motivation supplémentaire pour continuer à tout faire pour mériter cette confiance.
Nous remercions également les enseignants, et les familles qui nous ont manifesté leur soutien dans ce moment délicat.
Acadomia
.

En conclusion, parfois il vaut mieux laisser le vent tourner avant « de l’ouvrir » et il n’est pas sûr que les parents, les élèves et enseignants fichés apprécient.
 
chabot thierry
chabot thierry
Passionné par les ordinateurs depuis son premier PC-1512, il est l'auteur principal des articles concernant Internet, les OS et les moteurs de recherches. Il répond souvent sur les forums avec le pseudonyme Cthierry pour proposer des solutions.

 
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu!